Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Audi A8 50 TDI quattro : retour au sommet

Sans véritablement surprendre par la silhouette, l’A8 se renouvelle en profondeur. Et, comme de coutume, on découvre à cette occasion ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de confort, de luxe ou de technologie chez Audi. Paré pour la démonstration?

  • Avis Rédaction 16.39/20

Sommaire :

Comme BMW avec la Série 7 ou Mercedes avec la Classe S, Audi se sert de sa limousine comme d’une vitrine technique et technologique. Cette dernière génération d’A8, la quatrième du nom, ne déroge pas à la règle et débarque avec tout ce que la marque a de mieux à offrir en matière de châssis, d’aides à la conduite, d’équipements de confort ou de connectivité. Esthétiquement, la limousine évolue plutôt gentiment, sans véritablement toucher à sa silhouette – il est vrai que la clientèle est plutôt conservatrice dans ce segment –, mais la fraîcheur est plus marquée à bord. D’emblée, on note surtout le poste de conduite repensé pour s’accorder avec le nouveau système MMI (MultiMedia Interface), basé désormais sur une interface de commande à double écran tactile. Le châssis, lui, reste toujours majoritairement construit en aluminium (58%), mais on note l’apparition de nouveaux matériaux comme le magnésium (renforts de suspension avant) ou le plastique renforcé à la fibre de carbone (tablier arrière) pour renforcer la rigidité de la caisse (24% de plus que la génération précédente) sans l’alourdir. Ajoutons que, comme auparavant, l’A8 reste disponible en version «courte» (3 m d’empattement pour une longueur totale de 5,17 m) ou longue (3,13 m, pour 5,30 m).

  • Confort de (très) haut niveau
  • Tenue de route, motricité
  • V6 TDI onctueux et souple
  • Ergonomie (nouveau MMI)
  • Finition générale, qualité des matériaux
  • Comportement dynamique en (léger) retrait
  • Performances rabotées, consommation maintenue
  • Ensemble moteur-boîte parfois brusque
  • Siège du conducteur grinçant (cas isolé?)
  • Liste d'options interminable et chère

Dans cet article : Audi, Audi A8

Rédigé par le

Les concurrentes