Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Audi A4 2.0 TDI 120, BMW 316d, Mercedes Classe C 180 CDI et Volvo S60 DRIVe : Entrée en classe affaires

Face aux indéboulonnables Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C, la Volvo S60 faisait jusqu'ici figure d'outsider dans le clan des berlines «de société». Mais la version Diesel d'accès DRIVe pourrait bien changer la donne.

Audi A4 2.0 TDI 120, BMW 316d, Mercedes Classe C 180 CDI et Volvo S60 DRIVe : Entrée en classe affaires #1

Sommaire :

L’Audi A4, la BMW Série 3 et la Mercedes Classe C ont ceci en commun qu’elles font depuis toujours partie du panel prioritaire des gestionnaires de flotte ou des cadres de sociétés attirés par les berlines (ou les breaks) moyennes à tendance «Premium». En lançant sa nouvelle S60 l’année dernière, Volvo s’est donné pour objectif de se rapprocher de ces troislà sous tous les aspects, de manière à pointer lui aussi son insigne au box-office de la catégorie. Par un downsizing mécanique audacieux en Diesel (le moteur d’accès qui nous occupe aujourd’hui n’est qu’un «petit» seize- cents), Volvo (qui appartient au groupe industriel chinois Geely) s’est même assuré la pole à l’écobaromètre de ce microcosme. Outre l’aspect purement écologique, il est vrai relativement limité, son taux d’émission de CO2 de 114g/km lui procure ainsi un avantage fiscal non négligeable en autorisant notamment une déductibilité de 80% pour les entreprises (contre seulement 75% pour l’A4, la Série 3 ou la Classe C) ou en accédant à la ristourne fédérale de 3% pour le particulier déduite immédiatement du prix d’achat global de la voiture (options comprises) à concurrence de 870 € maximum. Belle entrée en matière.

Rédigé par le