Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

Ma nouvelle voiture au meilleur prix. Découvrez toutes les remises du moment sur Autopromos.

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Audi A1 Citycarver 30 TFSI A : A1 en crossover

Avec sa garde au sol élevée et ses grosses roues, cette variante crossoverisée de l’A1 revendique des aptitudes routières plus polyvalentes. Pourtant, elle ne s’appelle pas Allroad, mais Citycarver, car, en fait, elle vise un public jeune, urbain et… surtout aisé!

  • Avis Rédaction 15.11/20

Sommaire :

Avant que les SUV et autres crossovers ne deviennent des incontournables de la tendance automobile, c’est Rover, avec sa Streetwise, qui lançait la mode de la gentille berline compacte transformée en aventurière des boulevards à coups d’accessoires en plastique et de grosses roues. C’était entre 2003 et 2005. Aujourd’hui, si la crossoverisation ou SUVisation de classiques modèles n’a toujours strictement aucune utilité, elle reste un procédé de marketing toujours bien dans l’air du temps. Et à l’heure où les SUV sont de plus en plus pointés du doigt dans les villes, cette manière plus soft de proposer des modèles orientés vers l’aventure (du moins esthétiquement) a ses chances de réconcilier tout le monde, des sauveurs de la planète donneurs de leçon aux constructeurs automobile avides de marges bénéficiaires. Car, pour s’offrir une A1 plus haute sur pattes, dotée d’une face avant spécifique (calandre et – fausses – prises d’air différentes) et de grandes roues, il faudra débourser 2.000 € de plus que pour une classique A1… qui n’est déjà pas donnée.

  • Moteur agréable
  • Boîte bien paramétrée
  • Comportement efficace et sain
  • Phares à diodes (option) superefficaces
  • Possibilités de personnalisation
  • Valeur de revente assurée
  • Tarif élitiste
  • Politique d'options compliquée
  • Dotation de série pingre et lacunaire
  • Consommation quelconque
  • Amortissement piloté sans intérêt
  • Présence de plastiques durs

Dans cet article : Audi, Audi A1