Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Aston Martin DB11 Volante : La griffe de l’exclusivité

Dernière-née de la famille GT chez Aston Martin, la DB11 Volante a l’élégance naturelle des plus beaux modèles de Gaydon et promène sa toile et ses passagers sur un châssis tout neuf, au caractère sportif exacerbé. En voilà une qui méritait bien son essai détaillé…

  • Avis Rédaction 14.51/20

Sommaire :

La DB10 n’ayant sévi qu’au cinéma – dans le film Spectre mettant en scène le célèbre James Bond – l’Aston Martin DB11 succède en réalité à la DB9, un modèle lancé en 2004 et donc développée sous l’ère Ford (à qui Aston Martin a appartenu jusqu’en 2006). Près de quinze ans d’écart, donc, entre ces deux modèles qui n’ont plus rien en commun que leur raffinement stylistique et leurs lignes sculptées, grandioses mais jamais provocatrices, dans le plus pur style de la maison de Gaydon. Un style que Marek Reichman, le patron du design chez Aston Martin, a néanmoins voulu faire évoluer, avec des lignes plus racées et une silhouette plus profilée, pour marquer sans doute l’orientation plus dynamique du modèle. À l’avant, le capot ramassé de la DB11 couvre aussi les roues, qu’il laisse entrevoir à la moindre ouverture (d’arrière vers l’avant), à la manière des plus belles voitures de course. À l’arrière, la poupe est plus légère et plus aérienne que jamais, avec des feux en C très effilés et un diffuseur parfaitement intégré. Pour soigner sa tenue de route à (très) haute vitesse sans dénaturer son style, la DB11 Volante est encore équipée d’un petit spoiler escamotable dissimulé dans le couvercle de malle (déployé à 90 km/h). Enfin, pour mieux flatter les rétines, la GT de Gaydon a aussi gardé sa cinématique de portes «en ailes de cygne».

  • Ligne d'exception, raffinement stylistique
  • GT dans l'âme, mais sportive de cœur
  • Compromis confort/performance réussi
  • Equilibre du châssis, précision de conduite
  • V8 envoûtant, caractère, sonorité
  • Sellerie ferme (pour une GT)
  • Freins moyens, feeling, puissance
  • Coffre étriqué, peu de rangements à bord
  • Détails de finition (plastiques, assemblages)
  • Trappe de remplissage mal positionnée

Dans cet article : Aston Martin, Aston Martin DB11

Rédigé par le