Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Aston Martin V8 Vantage S

Mécanique peaufinée, boîte à 7 rapports inédite et châssis évolué : l'Aston Martin V8 Vantage S veut impressionner. Notre appétence visuelle étant comblée, voyons ce qu'en disent nos autres sens...

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Sous le capot de la V8 Vantage S, c'est le 4,7 V8 atmosphérique carré (alésage et course identiques de 91 mm) et lubrifié par carter sec qui donne le ton. Pour renforcer son tempérament sportif, les ingénieurs de Gaydon l'ont doté d'une cartographie d'injection plus agressive et d'une admission d'air recalibrée à la hausse. De 426 ch pour le V8 «de base», la puissance passe à 436 ch pour la Vantage S. Le couple progresse quant à lui de 20 Nm, s'établissant ici à 490 Nm, obtenus au régime très exploitable de 5000 tr/min. À l'autre bout de l'axe de transmission (en carbone), juste devant l'essieu arrière, on trouve une toute nouvelle boîte.

Poignée affleurante à déloger du bout des doigts, ouverture ascendante de la porte, s'installer à bord de la V8 Vantage S - comme à bord de toutes les Aston Martin - vaut déjà largement le déplacement. La clé n'attend plus qu'un index pour mettre la machine en marche. Décompression des tympans et bonheur de l'esprit. Quelques kilomètres de nationale et première vue sur l'horizon. L'endroit est idéal pour titiller la pédale de droite et se laisser catapulter par un V8 qu'on sent véritablement prêt à se déchaîner. La poussée est franche, la musique est orchestrale, savant mélange de borborygmes graves et caverneux et de médium teinté d'accent métallique.

Sur une boucle fermée, bouton Sport et Track Mode activés, on enchaîne les tours de circuit et la Vantage S nous épate. Comme on pouvait s'y attendre, l'équilibre presque naturel du châssis et la vitalité du V8 font de cette Aston Martin une voiture agile, facile et agréable à piloter. Abstraction faite des palettes (fixées sur la colonne) trop petites pour être actionnées en virage sans décoller les mains du volant, on prend plaisir à pousser le V8 jusque dans ses derniers retranchements (vers 8000 tr/min).

Entre les V8 et V12 Vantage, l'Aston Martin V8 Vantage S exploite le filon du «gentleman driver» avec brio. À 134.100 euros l'exemplaire en version Coupé (11.000 euros de plus en Roadster!), la belle anglaise n'est cependant pas donnée, surtout face à sa principale concurrente, la Porsche 911. Reste son style si singulier qui, lui, n'aura sans doute pas de prix pour l'amateur...

Les concurrentes