Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Volvo XC40 2018 : La famille au grand complet

Volvo a ajouté un troisième maillon à sa gamme de SUV: le XC 40, un modèle plus compact, construit à Gand. Dans le cadre d'une première prise de contact, nous en avons pris le volant dans la région de Barcelone. Une expérience assez positive.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Avec le XC40, Volvo enrichit son offre d'un troisième SUV. C'est le premier qui repose sur la "petite" plate-forme CMA. Toutes les voitures qui l'utilisent seront construites à Gand (et ultérieurement aussi en Chine…). Le XC40 est un véhicule plus compact que ses grands frères XC60 et XC90 et son style extérieur présente aussi quelques différences (partie frontale "en creux", nouvelle interprétation stylistique des feux en "marteau de Thor", …). Volvo entend clairement séduire un public plus jeune et aussi plus féminin. D'où un style plus frais, un peu plus "aventurier" mais aussi une attention marquée aux détails pratiques, ainsi qu'en témoignent un rapport encombrement habitabilité très favorable et les nombreux espaces de rangement bien conçus que l'on trouve dans l'habitacle. 

Ce qui est nouveau

À peu près tout ! Ainsi que signalé plus haut, le XC40 inaugure la "petite" plate-forme du constructeur suédois, qui sera utilisée sur toute une série d'autres modèles. Sous le capot, on trouve, dans un premier temps, les récents 4 cylindres de la marque, déjà connus dans d'autres Volvo. Comme de coutume, Volvo lancera d'abord les deux variantes haut de gamme (agrémentées d'une finition genre "first edition" richement équipée). Plus tard arriveront les XC40 équipés de mécaniques plus modestes.

Pour l'heure, le modèle essence le plus puissant est le T5, animé par un 4 cylindres suralimenté de 247 ch. Plus tard nous arriveront les T4 et T3, ce dernier faisant appel à une mécanique tricylindre qui sera plus que probablement utilisée aussi par le futur XC40 hybride.  En Diesel, Volvo propose le D4 (à double turbo) qui aligne 190 ch. Il sera par la suite épaulé par le D3 qui développera quelque 150 ch. Les hauts de gamme T5 et D4 sont équipés de série des 4 roues motrices et d'une boîte de vitesses automatique Geartronic à 8 rapports (désormais à technologie shift by wire). Les autres XC40 sont des tractions avant à boîte 6 manuelle, la transmission intégrale étant disponible en option, sauf dans le cas du T3 qui sera commercialisé exclusivement en 2 roues motrices. La suspension est indépendante sur les 4 roues, tandis que les jantes ont un diamètre de 17", mais des éléments plus grands (jusqu'à 21") sont proposés en option ou de série sur certains modèles. À terme, Volvo prévoit également un XC40 100% électrique. 

Comment roule-t-il ? 

Étant donné que ce sont les XC40 les plus onéreux qui seront commercialisés au lancement du modèle, nous n'avons pu conduire que des T5 et D4 de présérie, le premier en exécution sport R-design, le deuxième en finition Momentum. La première chose que l'on remarque, outre le style extérieur bien sûr, c'est l'espace intérieur généreux pour un véhicule dont les dimensions extérieures demeurent relativement compactes. Le design intérieur joue bien entendu la carte scandinave: on n'est pas dépaysé par rapports aux Volvo plus grandes. Mais le XC40 y ajoute un peu plus d'intensité, notamment via des coloris intérieurs plus voyants, comme par exemple, l'orange vif. L'instrumentation fait appel à un écran TFT de 12". Au sommet de la console centrale trône l'écran tactile du MMI (8"), qui s'utilise à la manière d'une tablette et donne accès à quasi toutes les fonctions (un peu trop?) de la voiture.

Nos voitures d'essai étaient équipées d'excellents sièges dans lesquels on est bien sûr assis plus haut que dans une voiture "normale", ce qui est apprécié de beaucoup de conducteurs et de conductrices. Sur la route, le XC 40 fait montre d'un comportement agréable, pas du tout pataud, malheureusement entaché, comme dans le cas des XC60 et XC 90, par une direction trop légère, au rendu artificiel. Le Momentum essayé, doté de jantes plus petites, proposait un confort de suspension plus convaincant que celui de notre R-Design d'essai, monté en 20". Les deux moteurs les plus gros offrent naturellement une puissance suffisante pour animer avec dynamisme le XC40, mais on cherchera en vain un quelconque tempérament sportif à ce SUV suédois. Son poids, qui flirte avec les 1,8 tonnes n'y est certainement pas étranger. À noter que le dernier-né des SUV Volvo ne propose qu'une charge utile à peine supérieure à 400 kilos, ce qui est quand même peu pour une voiture de ce genre. 

Prix/équipement

Le prix de base du T3, qui arrivera au printemps prochain, mais peut être commandé dès à présent, s'élève 30.400 euros. En Diesel, les tarifs du D3 démarrent à 32.950 euros. Dans les deux cas, seules les roues avant sont motrices. Les prix grimpent naturellement si l'on opte pour une finition plus huppée et/ou une mécanique plus puissante. C'est ainsi que les versions Launch Edition (livrables début mars) des T5 et D4 s'affichent à, respectivement, 50.900 et 48.700 euros, ce qui n'est pas vraiment donné. Pour la finition Momentum, Volvo exige un supplément de 2100 € par rapport à l'exécution de base. Si l'on retient une finition R-Design ou Inscription, le supplément s'élève à 5100 €. 

La concurrence 

Volvo positionne son XC40 parmi les SUV compacts "premium". Ce qui le pose en rival direct du BMW X1 (le modèle le plus vendu de la catégorie sur notre marché), de l'Audi Q3 (qui sera remplacé l'an prochain), sans oublier le tout nouveau Jaguar E-Pace, le Mercedes GLA et, last but not least, le Range Rover Evoque. Une concurrence à ne pas sous-estimer, donc, ce qui n'empêche pas le constructeur suédois de se montrer confiant pour l'avenir de son "petit" SUV dont il espère qu'il rééditera le succès de son grand frère XC60. Voilà qui constituerait un scénario idéal pour l'usine de Gand, étant donné que le deuxième modèle élaboré sur la plate-forme CMA n'arrivera pas tout de suite. 

NOTRE VERDICT

Avec son tout nouveau XC40, Volvo propose une intéressante nouveauté dans la catégorie des SUV compacts "premium". Le véhicule, agréable à regarder, ne passe pas inaperçu, offre une belle habitabilité et des aspects pratiques bien pensés. De plus, il roule agréablement et confortablement. Dommage que sa direction soit un peu trop légère et que le confort de suspension laisse quelque peu à désirer si l'on opte pour la finition sport et les jantes de grand diamètre. On peut regretter aussi que les prix soient assez élevés. Mais là, les clients sont habitués puisque c'est également le cas à la concurrence…

Dans cet article : Volvo, Volvo XC40

Rédigé par le