Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Juridique / Tesla : ex-salarié saboteur et lanceur d’alerte ?

À croire The Washington Post, le technicien indélicat de Tesla, accusé de fraude par le constructeur, se déclare lanceur d’alerte. Il voulait dénoncer les méthodes d’Elon Musk et son gaspillage.

Sommaire :

Martin Tripp va-t-il faire vaciller Elon Musk ? Cet ex-salarié de Tesla a été viré ce mois-ci de la Gigafactory au Nevada. Son licenciement fait suite à une étrange affaire de « sabotage ». Cet homme de 40 ans aurait utilisé, selon les accusations du constructeur, un code informatique pour récupérer des documents confidentiels et les envoyer à des tiers. Il a répondu à son ancien patron lors d’une interview au Washington Post. Il ne nie pas les faits et il s’avère qu’il aurait même essayé d’embrigader d’autres membres du personnel dans une opération visant à montrer les « choses effrayantes » qu’il aurait découvertes dans l’usine. En effet, Martin Tripp se revendique « lanceur d’alerte ». À ce titre, il ne pouvait pas « garder sous silence » ce qui se passerait chez Tesla. 

Plainte de Tesla

Cette autoproclamation est-elle une ligne de défense désespérée face aux accusations de « sabotage important et préjudiciable » lancées à son encontre par le constructeur ? Difficile à dire pour le moment car, dans l’attente des éventuels décisions judiciaires suite à une plainte déposée par Tesla, c’est parole contre parole. Mais à croire cet ex-employé, les méthodes de travail du constructeur génèrent beaucoup de gaspillage. Apparemment, Business Insider aurait eu accès à certains documents montrant que 40 % des matières premières reçues par l’entreprise pour produire les batteries sont mises au rebut ou retravaillées avant d’être envoyées vers la chaîne de la Model 3 à Freemont. 

Fake news ?

En tout cas, Martin Tripp accuse Tesla de « mentir à ses investisseurs » sur les chiffres de production. De plus, il affirme que des batteries (plus de 1000 !) avec des vices de construction ont été installées dans certaines voitures. Ce que dément farouchement la marque californienne – des documents de Business Insider attesteraient plutôt que sur 2500 batteries produites, 500 doivent être reconditionnées et 500 détruites. Elle y voit une manœuvre de plus des « organisations qui veulent que Tesla meure » selon les propres mots d’Elon Musk. En tout cas, après une belle remontée durant les dernières semaines, l’action de Tesla a repiqué du nez (- 4%) dès la parution de l’interview de l’ex-salarié.

Dans cet article : Tesla

Web Editor - Specialist Advice

NEWSLETTER

Actus
Tesla

Dernières actualités recommandées

Trouvez l'assurance qui vous convient.
  • Trouvez l'assurance qui vous convient.

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.