Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur la mobilité "verte" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / SsangYong Musso : Encore plus sérieux

Dans le sillage du Rexton, le spécialiste du 4x4 SsangYong remplace son pick-up. Il s'appelle Musso et entend clairement jouer avec les valeurs établies du secteur.

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Extérieurement, le nouveau Musso renvoie une autre image : à l'aspect dynamique de son prédécesseur (qui était un tout-terrain classique qu'un vrai pick-up), il oppose une ligne très classique qui rappelle naturellement celui du nouveau Rexton. Ce n’est pas mal non plus, même si on s’attendait à une esthétique un peu plus aventurière que le Musso n’a pas. Cela dit, cette esthétique semble découler de la combinaison d’une plate-forme de chargement courte et haute perchée avec une cabine allongée.

Ce qui change

Bien sûr, le nouveau Musso repose toujours sur un châssis échelle, mais avec un empattement qui a été étiré à 3,1 m. C’est 4 cm de plus que pour l’Actyon Sports et il est évident que ces centimètres supplémentaires profitent à l’espace aux places arrière. On regrettera simplement que ladite banquette présente des dossiers un peu trop droits pour assurer un confort optimal. Toutefois, les progrès sont notables. Le Musso reprend le tableau de bord du Rexton sensiblement plus moderne que le précédent, mais il utilise moins de plastiques durs et se montre donc plus cossu. Sur la console centrale, deux systèmes multimédias sont proposés : un de 8 pouces et un autre plus évolué de 9,2 pouces compatible avec les protocoles Apple Car Play et Android Auto. Notons que la version la plus évoluée peut même recevoir une instrumentation numérique.

Comment ça roule ?

A côté de la version de base (moins intéressante) qui est une propulsion, le Musso est un pick-up à 4 roues motrices. Mais à l’ancienne dans le sens où il reste un enclenchable et qu’il faut donc activer manuellement les roues arrière lorsque des conditions précaires d’adhérence sont rencontrées. En clair : sur les routes en bitume, le Musso sera toujours une propulsion. Via la console centrale, on peut par ailleurs sélectionner la gamme de vitesses courtes pour les moments de progression plus difficiles. Et pour ceux dont ce serait l’activité principale, n’oubliez pas d’opter pour le verrouillage manuel du différentiel arrière opérationnel jusqu'à 32 km/h.

Sous le capot, on retrouve le même 2,2 litres Diesel que dans le Rexton. Il est toujours donné pour 181 ch et 400 Nm. Une boîte manuelle à 6 rapports est proposée ou, moyennant 2000 €, on peut disposer d’une boîte automatique. Mais, contrairement au Rexton, il ne s’agit pas de la boîte à 7 rapports de chez Mercedes, mais une 6 vitesses fournies par le Japonais Aisin.  Pour l’avoir essayée, notons que cette dernière fonctionne sans excès de patinage, mais que sa gestion est perfectible avec des passages de rapports tardifs et parfois des réactions brutales.

L’Actyon Sports s’est toujours distingué en son temps par par son confort qui compensait d’ailleurs ses capacités moindres (2,3 tonnes notamment). Cela dit, il a tout de même été le premier pick-up sur notre marché à opter pour des ressorts arrière hélicoïdaux en lieu et place des ressorts à lames. Le nouveau venu reste fidèle à cette architecture, ce qui donne à ce Musso un allant assez confortable en tout cas pour un pick-up. Les vibrations et les déformations restent perceptibles, surtout lorsqu’on roule à vide, mais le Musso est de loin le pick-up le plus silencieux du marché avec un Diesel à peine audible. La tenue de route est correcte tant que la voiture n’est pas trop sollicitée, ce qui semble aussi logique car un pick-up n’a aucune prétention sportive.

Budget

La version d’accès est proposée à un prix particulièrement compétitif pour un modèle déjà bien équipé, sans plus. Le problème est que ceux qui désirent plus d’équipements doivent payer près de 5000 € pour le niveau Quartz) lequel se rapproche du coup dangereusement de la concurrence. En général toutefois, le rapport prix/équipement reste attractif, aussi parce que le Musso, comme tous les SsangYong, bénéficie de 5 ans de garantie.

Notre verdict

Lentement mais sûrement, SsangYong se rapproche des références de sa classe. En termes d'équipement, de finition, d'espace intérieur et de confort, le Musso n'a plus rien à envier aux valeurs établies et sa capacité de remorquage est désormais d’un niveau très acceptable. Il y a juste du point de vues esthétique que ça coince un peu compte tenu de proportions plutôt étranges.

Dans cet article : Ssangyong, Ssangyong Musso

Rédigé par le