Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

Découvrez notre offre abonnement spécial salon avec des réductions jusqu'à 50%

C'est parti!

Industrie et économie / Geely dans l’actionnariat de Daimler (Mercedes)

Daimler, le groupe de Mercedes et Smart, a un nouvel actionnaire de poids : Geely. Le constructeur chinois est déjà propriétaire de Lotus, Volvo (et Polestar) et des taxis londoniens.

Sommaire :

Geely détient 9,69 % des parts (103.619.340 actions) de Daimler. Cette important incursion chinoise, de 7,2 milliards d’euros, au sein du groupe allemand démontre l’appétit de Li Shufu et de son entreprise. Le PDG de Geely a notamment déclaré : « Je suis particulièrement satisfait d'accompagner Daimler qui est en passe de devenir le premier fournisseur de mobilité électrique au monde ». Mais il n’entend pas aller plus loin, pour le moment, dans sa prise de participation. 

Daimler se réjouit 

Une entrée dans le capital que Daimler voit apparemment d'un bon œil. Le groupe indique être « satisfait » d’avoir trouvé un « partenaire à long terme » ouvert à la « mutation industrielle ». Alors même que le groupe allemand investit 1,5 milliard d’euros dans une nouvelle usine en Chine avec BAIC Motor, constructeur d’état chinois, son partenaire historique dans l’Empire du Milieu. Ce site va notamment assembler des modèles électriques. Daimler se retrouve donc avec un actionnaire chinois qui n’est pas (encore) son partenaire industriel indispensable sur place. 

Appétit de Geely 

Cette prise de participation de Geely peut faire grincer des dents à Berlin et aussi en France et au Japon puisque l’Alliance Renault-Nissan dispose de 3,1 % des parts. D’autant que ce groupe chinois ne manque pas d’appétit. Il a déjà un portefeuille bien garni, outre ses modèles, il est aussi actionnaire à 49,9 % de Proton (marque malaisienne), à 51 % de Lotus tout en étant propriétaire des marques Polestar et Volvo… et des taxis londoniens. Pour l’instant, Daimler ne risque pas de briguer son étoile allemande contre une étoile chinoise.

Dans cet article : Mercedes-Benz , Smart

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.