Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Škoda Kamiq 1.5 TSI DSG Style : à envisager

La Škoda Kamiq a déjà montré que le 1.0 TSI est à la hauteur de ses ambitions lors de notre essai routier. Mais compte tenu de son prix, le plus puissant des 1.5 TSI est tout aussi intéressant.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Škoda est la dernière marque du groupe Volkswagen à recevoir un petit SUV, début 2020. Cependant, cette Kamiq ressemble plus à une berline rehaussée en raison de ses proportions. C’est donc un crossover, mais qui, selon la bonne tradition Škoda, peut compter sur beaucoup d’espace intérieur et sur ses aspects pratiques. Pour une voiture de 4,24 m, la Kamiq offre beaucoup d’espace pour les jambes à l’arrière, et avec 400 litres, le coffre est assez spacieux pour une petite famille.

D’autre part, l’époque où une Škoda figurait au catalogue à un prix dérisoire est révolue. Une Kamiq 1.5 TSI DSG est même 1500 euros plus chers qu’une Volkswagen T-Cross plus compacte, mais tout aussi spacieuse, avec le même groupe motopropulseur. Et bien que le Kamiq ait déjà un équipement plus que généreux, il existe encore de nombreuses options. Résultat : notre 1.5 TSI DSG Style avec tout son attirail a coûté un peu moins de 40.000 euros.

Cette version 1.5 de la TSI est la meilleure de la gamme Kamiq. Par rapport à la 1.0 TSI, déjà très convaincante, elle promet non seulement de meilleures performances (8,4 s pour le sprint à 100 contre 10 s), mais elle a aussi un caractère plus affirmé. La Tchèque offre plus de couple (200 Nm contre 150), et ce maximum est également disponible à 500 tr/min plus tôt (1500 tr/min contre 2000).

Test / Skoda Kamiq 1.5 TSI

Comportement au volant

Cette volonté supplémentaire à bas régime est la bienvenue, car la boîte de vitesses à sept rapports DSG en option applique également sa stratégie habituelle en mode D : passer les vitesses le plus rapidement possible afin de maximiser le régime moteur - et donc la consommation. C’est ainsi que les 150 chevaux de la 1.5 TSI sont bien sûr bâillonnés. Celui qui attend un peu plus de brio ferait bien de placer la DSG en mode Sport.

Mais le couple supplémentaire à bas régime du 1.5 TSI a aussi ses inconvénients : le train avant a du mal à supporter les Nm supplémentaires. Sur les routes humides, il est presque impossible de s’éloigner de sa place avec des roues légèrement tournées sans que les pneus patinent en recherche d’adhérence. C’est ennuyeux lorsqu’il s’agit d’entrer dans un rond-point après un arrêt par exemple...

En tout cas, le Kamiq n’est pas une GTI, même avec 150 ch : il roule en toute sécurité et de manière rassurante, mais n’est pas très ludique. Une bonne voiture familiale, mais tout le monde ne sera pas content du toucher de route rigide de ce crossover, qui a été amplifié par le châssis sport à deux positions de notre voiture d’essai. En fait, c’est une option inutile, car son mode « Sport » est totalement vain : on peut sentir chaque ride de la chaussée avec lui.

La bonne nouvelle est que la plus grande polyvalence du 1.5 ne se fait pas au détriment de l’économie de carburant. Après une semaine de tests, nous avons obtenu un résultat de 6,5 l/100 km. Un résultat qui est largement dû au fait que le 1.5 l met deux cylindres sur quatre hors service à faible charge - et cela arrive plus souvent qu’on ne le pense dans un trafic intense aux heures de pointe.

Notre verdict

Vous avez un œil sur la Škoda Kamiq ? Alors, cette 1.5 TSI vaut vraiment la peine d’être envisagée. Le surcoût par rapport à la 1.0 TSI n’est pas exagéré (1500 euros à équipement égal) et vous obtenez à la place une dose supplémentaire de polyvalence, avec des performances encore meilleures en échange d’une consommation raisonnable. Mais pas de fausses illusions : même 150 chevaux ne font pas de ce crossover une voiture de sport, mais juste un engin vaillant plein d’entrain.

 

Dans cet article : Skoda, Skoda Kamiq

Secrétaire de Rédaction Autogids