Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Seat Ibiza 1.5 TSI 150 - évolution douce

Tout comme l'Arona, la Seat Ibiza a également droit à un lifting de mi-vie, bien qu'il soit moins visible de l'extérieur. Nous avons mis l'emblématique espagnol à l'épreuve dans sa version supérieure de 150 ch.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Bien que la filiale espagnole de VW dans le segment B vende aujourd'hui davantage d'exemplaires de son petit SUV Arona, l'Ibiza reste la Seat la plus vendue de tous les temps (près de six millions d'unités depuis 1984). Il est donc logique que le modèle ne soit pas abandonné à son sort, et ait tout autant droit à quelques mises à jour de mi-vie. Dans les grandes lignes, il s'agit des mêmes que celles de son homologue haut de gamme, même si, dans ce cas, le lifting extérieur est encore moins important : désormais, les phares à LED sont de série, le nom du modèle est écrit dans une nouvelle police manuscrite et le logo de la marque a été (très subtilement) modifié. Oh oui, et trois nouveaux dessins de jantes sont disponibles, ainsi que deux couleurs de carrosserie supplémentaires (bleu saphir et bleu asphalte).

Mais c'est tout. Pas de pare-chocs ou de calandre redessinés même pour l'Ibiza, alors. Mais l'actuelle cinquième génération de la Seat, qui porte le nom de l'île espagnole tristement célèbre pour ses fêtes, semble encore assez fraîche après quatre ans. Pour l'intérieur, les Espagnols parlent d'une révolution du design, ce qui est peut-être un peu exagéré. Le fait est qu'un travail subtil a été effectué sur l'impression de qualité, qui s'améliore principalement grâce au tableau de bord redessiné qui est recouvert d'un matériau souple sur le dessus. Pour le reste, les modifications apportées à l'intérieur, ainsi que les nouvelles caractéristiques technologiques et les fonctions de sécurité sont identiques à celles de l'Arona.

Conduite

Sous la peau, il n'y a pas non plus d'innovations. L'Ibiza est toujours disponible avec un trois cylindres 1.0 MPI, un moteur atmosphérique de base qui ne se retrouve pas dans la gamme Arona, mais qui permet à Seat de proposer sa citadine à partir de 16.430 €. Le reste de la gamme de moteurs est identique à celle de l'Arona, avec un 1.0 TSI de 95 ou 110 ch, le même moteur trois cylindres au gaz naturel (1.0 TGI, 90 ch) et le quatre cylindres 1.5 TSI (150 ch). Comme pour la Seat Arona, il n'y a plus de TDI.

Comme nous avons testé l'Arona rafraîchie avec le 1.0 TSI 110 sous le capot, nous avons opté pour le 1.5 TSI pour l'Ibiza. L'option la plus puissante, maintenant qu'il n'est plus question d'un dérivé Cupra. Et automatiquement une FR aussi, car bien que ce niveau de finition puisse également être commandé avec le 1.0 TSI sous le capot (même la version 95 PS), le 1.5 litre est proposé exclusivement dans cette version sportive. Il n'y a pas non plus de choix dans la boîte de vitesses, car il s'agit d'une transmission robotisée à sept rapports à double embrayage.

Sans rien enlever aux qualités du trois cylindres d'un litre, le plaisir de conduire avec ce quatre cylindres est bien sûr d'un autre niveau. Elle ne transformera peut-être pas l'Ibiza en une Ford Fiesta ST, et encore moins en une Toyota GR Yaris, mais avec un sprint de 8,1 s de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe de 216 km/h, la "Polo espagnole" n'a certainement pas à rougir. Le plus important tient au comportement agréable (mais surtout sain), bien que cette version FR avec sa suspension abaissée de 15 mm paie le prix en termes de confort de conduite. Et lorsque vous voulez en tirer le meilleur parti sur une route de campagne, la suspension avant peut être dépassée. De plus, malgré la désactivation des cylindres, qui reste disponible à faible charge, ce 1.5 est logiquement plus gourmand que le 1.0 TSI : l'ordinateur de bord indiquait plus de 9 l/100 km lors de notre court essai. Le prix à payer pour ce plaisir de conduire supplémentaire (en plus du prix d'achat de 25.530 € pour cette Ibiza 1.5 TSI FR)...

Verdict

Seat a subtilement affiné son modèle à succès. Techniquement parlant, le modèle n'a pas évolué, mais en ce qui concerne l'infodivertissement et les technologies (de sécurité), la sympathique espagnole est à nouveau à la page. La version 1.5 TSI FR testée est assez amusante à conduire, mais bien sûr, la majorité des ventes proviendront du 1.0 TSI, bien que le TGI (au CNG) mérite également d'être considéré, d'autant plus qu'il ne coûte que quelques centaines d'euros de plus que le TSI 95...

 

  • Comportement agréable
  • Technologie embarquée
  • Un look toujours réussi
  • Extérieur : lifting modeste
  • Confort de conduite (FR)
  • La consommation peut être élevée (1.5 TSI)

Dans cet article : Seat, Seat Ibiza

Journaliste AutoGids/AutoWereld

Instagram: @kvnkrsmnsonwheels

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Essais

Nos essais

Stocks Seat

Voitures neuves de stock seat

Occasions Seat

Les voitures d'occasion seat

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche