Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Rolls-Royce Ghost

Rolls-Royce élargit sensiblement sa gamme avec un deuxième modèle, la Ghost, qui entend se profiler de manière moins formelle et plus dynamique.

Prix
NC
  • Avis Rédaction 15.97/20

Sommaire :

La Ghost a beau coûter 200.000 euros de moins que sa grande soeur, la Phantom, elle n'en reste pas moins la plus grande et la plus lourde des berlines du marché avec ses 5,4 m et 2,35 tonnes. Avec un très généreux empattement de 3,30 m, l'habitacle est pratiquement aussi vaste que celui de la Phantom. La Ghost cache sous son capot un nouveau V12 de même origine que celui de la BMW 760. En l'occurrence, il s'agit du 6,6 litres qui fournit 570 ch à 5250 tr/min grâce à la double suralimentation.

Le Moniteur Automobile a sauté sur l'occasion de pouvoir soumettre en premier la Ghost à un galop d'essai outre-Manche. Nous sommes invités dans les environs de Goodwood. Nous quittons l'allée (de l'usine) et, après le premier rond-point, nous mettons le pied au plancher. D'une poussée franche(ment inattendue), la Ghost libère ses 570 ch et surtout 780 Nm. Sur les routes secondaires sinueuses et parfois très étroites du Sussex, nous devons nous habituer à la taille et surtout au poids imposant de cette voiture, mais comparativement à la Phantom, elle se montre un rien plus vive, plus agile et plus enjouée. Tout ce confort et cette sérénité concourent forcément à ce qu'on roule plus vite qu'on ne le pense...

Rolls-Royce n'est pas tombé dans le piège de vouloir faire de la Ghost une berline sportive. Mind you, elle est un brin plus rapide et plus dynamique que la Phantom, mais l'accent a résolument été mis sur le confort avec un grand C; témoin le fait qu'il est impossible d'intervenir sur le passage des rapports de la boîte automatique ou de sélectionner différentes lois d'amortissement. Une Rolls doit rester une Rolls et, pour paraphraser le patron PR Richard Carter, «We'll never call the Ghost a sporty car».

Dans cet article : Rolls-Royce, Rolls-Royce Ghost

Rédigé par le