Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Opel Corsa 1.2 Turbo 100 : sous l’égide PSA

La sixième génération de la Corsa marque une étape importante dans la vie du best-seller d’Opel. Outre un design en totale rupture avec les précédents modèles, elle est surtout la première Opel à avoir été développée sous l’égide de PSA. Ne serait-elle finalement qu’un clone masqué?

  • Avis Rédaction 14.38 /20

Sommaire :

N’en déplaise aux fans de la marque au Blitz, la nouvelle Corsa n’a plus grand-chose d’une Opel. Car sous une carrosserie qui, certes, lui est propre, toute la partie technique est d’origine française. Opel étant passé sous le giron de PSA, faut-il s’en étonner? Ce qui est plus surprenant en revanche, c’est que la Corsa a été présentée pour la première fois dans sa variante électrique (100 kW – 260 Nm, batterie de 50 kWh, 330 km d’autonomie) quelques semaines avant les versions thermiques. Un signe des temps sans doute. Les moteurs thermiques à pistons sont au nombre de 4. L’offre débute avec un 1.2 atmosphérique de 75 ch et boîte manuelle à 5 rapports, mais le gros des ventes sera sans doute assuré par le 1.2 turbo proposé en deux niveaux de puissance: 100 ou 130 ch. Ce dernier est d’office associé à une boîte automatique à 8 rapports, disponible en option sur la version de 100ch qui, d’origine, est accouplée à une boîte 6 manuelle, tout comme le 1.5 Diesel de 102 ch, privé de l’option «boîte auto».

  • Amortissement réussi
  • Agrément du moteur
  • Insonorisation soignée
  • Comportement hyper rassurant
  • Eclairage à diodes très efficace
  • Equipement de série complet, mais…
  • Paramétrage de direction
  • … quelques lacunes d'équipement
  • Ventilation bruyante
  • Détails ergonomiques gênants
  • Modularité du coffre trop basique
  • Consommation quelconque

Essais liés

Dans cet article : Opel, Opel Corsa