Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Innovation / Lexus veut lancer l'«hoverboard» de «Retour vers le Futur»

Lexus, affirme avoir développé un « hoverboard » ou, autrement dit, un skateboard qui léviterait, comme dans le film culte « Retour vers le Futur 2 » (1989). Alors, vraie trouvaille ou petit coup de pub ?

Sommaire :

Les cinéphiles ne sont naturellement pas passés à côté de la trilogie culte des années 80-90 : « Retour vers le Futur » de Robert Zemeckis et Steven Spielberg qui met en scène un ado (Michael J. Fox) qui voyage dans le temps à bord d'une DeLorean aménagée par un savant un peu fou. Dans le deuxième volet de cette trilogie, Marty (Michael J. Fox) fait un saut dans le futur où les voitures volent et ou les skateboard sont désormais des « hoverboard » ou des skates antigravitationnels, c'est-à-dire des planches débarrassée de leur roulettes et qui lévitent à quelques centimètres du sol par on ne sait quel miracle. Un concept génial que Lexus annonce avoir aujourd'hui concrétisé grâce à la technique de la supraconduction.

Un « Slide » pour glisser

Lexus annonce en effet que son « Slide » produit le même résultat. Le constructeur ne dévoile évidemment pas son secret, mais il précise tout de même que le « Slide » recourt au principe de « lévitation magnétique » et à la « supraconduction ». Voilà un joli coup de pub alors que les fans de la trilogie s'apprêtent à fêter les 30 ans de la sotie du premier volet (octobre 1985). Cela dit, des chercheurs de l'université de Paris VII se sont déjà penchés sur la trouvaille de Lexus et ils ont découvert que le phénomène de supraconduction n'est pas neuf. Il aurait été mis au point il y a plus d'un siècle. Grâce à lui, on obtient un effet de lévitation en refroidissant fortement les matériaux. Ce qui explique du reste que l'on voit le « Slide » émettre de la fumée (matériaux très froids) sur la vidéo promotionnelle postée par Lexus.

Encore attendre

Ces mêmes chercheurs mettent également en exergue le fait que pour exploiter la supraconduction, un rail de guidage est par ailleurs nécessaire. Ce qui signifierait qu'il faudrait suivre une route toute tracée et qu'il serait impossible d'aller où bon nous semble. Déception dès lors et en tous cas confirmation que ces « hoverboard » japonais ne vont pas tout de suite envahir nos boulevards. Lexus promet de lever le voile très bientôt, mais d'ores et déjà on peut douter du véritable intérêt de la chose. Et d'autant plus que les canulars n'ont pas manqué ces dernières années. On pense notamment au HUVr, une planche qui avançait le même principe de fonctionnement, mais qui était en fait un leurre. Ou encore à Nike dont on attend toujours la commercialisation des premières chaussures à lacets automatiques (vues dans le film). Autre indice du peu de chances que la chose aboutisse: si la technique de la supraconduction est bien réelle, elle reste trop coûteuse actuellement pour être utilisée sur un produit « grand public » (argent et énergie).

Voici le teaser posté par Lexus


Et voici la scène mythique de l'hoverboard de Retour vers le Futur 2

Dans cet article : Lexus

PRIVATE LEASE

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.