Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Range Rover

Land Rover a l'habitude de faire évoluer ses modèles en douceur. Le nouveau Range Rover rompt avec cette tradition : il s'agit d'un véhicule totalement inédit, regorgeant d'innovations.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La principale caractéristique du nouveau Range Rover, c'est son poids revu à la baisse. Et pas qu'un peu : l'engin a perdu 420 kg! Il n'en accuse plus désormais que 2.160 sur la balance, contre 2.580 par le passé (en versions «de base»). Il faut cependant savoir qu'une part de ce gain de poids est due au remplacement de l'ancien V8 4.4 Diesel par un V6 3 litres. De 313 ch et 700 Nm, on passe à «seulement» 258 ch et 600 Nm. Mais comme il y a moins de poids à tirer, les performances demeurent au même niveau. L'adoption de ce «petit» moteur a donc permis à elle seule une économie de 120 kg. Mais la majeure partie du gain de poids s'explique par le fait que le véhicule est construit quasi totalement en aluminium.

Dès le démarrage, ce nouveau Range brille par son silence de fonctionnement. Au ralenti, on perçoit à peine que c'est un Diesel. Les bruits de roulement et aérodynamiques sont eux aussi quasi absents. Sur ce point, le nouveau Range fait nettement mieux que tous ses concurrents. Le confort de suspension est lui aussi épatant : le filtrage des inégalités s'avère exemplaire et l'amortissement se montre aussi doux que progressif, et ce sur tous les types de terrain. Il est cependant un point sur lequel le nouveau Range Rover doit s'incliner face aux limousines de référence : le comportement dynamique. Avec un centre de gravité si élevé, il était, à vrai dire, impossible qu'il en aille autrement.

Le Range Rover s'est métamorphosé comme peu de voitures l'ont fait avant lui. Il a renforcé ses éminentes qualités de franchissement et de confort tout en devenant encore plus luxueux. Ses nouveaux atouts sont son poids nettement plus réduit, sa consommation nettement plus modérée et son insonorisation vraiment royale. Nous ne lui avons trouvé que deux vrais défauts : sa direction trop peu communicative et son prix, en forte hausse. La version de base s'affiche à 91.200 euros, soit 7.000 de plus que pour le modèle actuel. Et la plupart des variantes franchissement allègrement le cap des 100.000 euros !

L'essai complet est disponible dans votre Moniteur Automobile 1537 du 28 novembre 2012.

Dans cet article : Land Rover, Land Rover Range Rover

Les concurrentes