Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Range Rover Sport SVR: un cas à part

Chez Range Rover, les modèles les plus sportifs s'appellent désormais SVR. Le Range Rover Sport a pris la balle au bon et a eu droit, pour l'occasion, à une cure de vitamines.

  • Avis Rédaction 16.60/20

Sommaire :

Le concept

La gamme Range Rover propose depuis longtemps un modèle sportif, dérivé du Range "normal", le Range Rover Sport. Dans sa définition la plus récente, c'était déjà une voiture à part, à la puissance impressionnante, surtout lorsque son capot abrite le V8 5 litres à compresseur de 500 ch, une motorisation qui n'est à présent plus disponible chez nous, ce qui s'explique par l'arrivée du SVR, le premier véhicule développé par la division "Special Vehicles" de Jaguar Land Rover, et qui place la barre encore plus haut. Extérieurement, l'engin demeure relativement discret. Techniquement parlant, en revanche, c'est de la très grosse artillerie puisque la puissance a augmenté de 50 ch et que le V8 bénéficie d'un échappement actif, comme dans les Jaguar les plus sportives.

Ce qui change

Le compartiment moteur héberge donc la variante la plus puissante du moteur haut de gamme de Jaguar Land Rover: un V8 de 5 litres de cylindrée dopé par un compresseur qui délivre 550 ch pour un couple maxi de 680 Nm. Il est accouplé à une boîte de vitesses automatique ZF à 8 rapports, optimisée pour la circonstance, qui envoie la puissance en permanence vers les 4 roues, est-il besoin de le préciser? La direction à assistance électrique a été revue en fonction de la vocation plus sportive de ce Range Rover Sport SVR, tandis que le freinage a été renforcé par l'adoption des disques avant ventilés de 380 mm à l'avant et de 355 mm à l'arrière, "pincés" par des étriers Brembo multipistons. Les jantes de 21" sont chaussées de 275/45, mais des jantes de 22" sont proposées en option, équipées d'enveloppes Continental de 295/40.

Comment roule-t-il?

C'est dans les environs de New York que nous avons fait connaissance avec ce nouveau SVR. Sur route normale (et en respectant la limitations de vitesse draconiennes en vigueur là-bas...), il se montre étonnamment confortable, notamment grâce à aux sièges sport spéciaux que l'on trouve à l'avant, mais aussi à l'arrière. Dans ce genre d'utilisation, on se demande par contre à quoi peuvent bien servir les 50 ch supplémentaires. Quant aux modifications extérieures, elles ne sont heureusement pas trop "bling-bling". Sur circuit, le SVR change de personnalité. Il reste naturellement un véhicule lourd (plus de 2,3 tonnes), haut et au centre de gravité élevé. Mais grâce aux réglages très réussis de ses liaisons au sol, ce Range Sport SVR s'avère agréable à conduire. On apprécie la précision de sa direction, ses suspensions pilotées de qualité ainsi qu'une répartition des masses et de la puissance qui permet de neutraliser totalement la tendance au sous-virage, rien qu'en levant le pied. Ce Range n'est donc pas du genre pataud. Dernier atout: le SVR demeure compétent en tout-terrain, où ses limites sont avant tout celles de sa monte pneumatique.

Budget/équipement

Avec un prix d'attaque - quoique le terme apparaisse peu approprié dans le cas présent... - de 128.600 euros, le SVR coûte quelque 27.200 euros de plus que le 5.0 Autobiography Dynamic qui était jusqu'à présent le vaisseau amiral de la gamme Range Rover Sport. C'est beaucoup d'argent pour un "upgrade" de ce genre, à notre humble avis. Mais cela ne semble pas être l'opinion de la clientèle potentielle, puisque 20 SVR ont déjà trouvé preneur en notre beau pays, alors que personne n'a encore pu le voir "en vrai, et, a fortiori, l'essayer!

La concurrence

Il ne faut pas chercher loin pour trouver les concurrents de ce nouveau Range Sport SVR: le nouvel Audi Q7, le BMW X5 M et le Mercedes ML AMG sont ses rivaux "naturels", mais c'est avant le Porsche Cayenne Turbo que les hommes de la division Special Vehicles Operations ont en point de mire. En termes de performances pures, le SVR demeure légèrement en retrait. Côté aptitudes tout-terrain, par contre, le Britannique domine l'Allemand de la tête et des épaules...

Notre verdict

Avec cette version SVR de son Range Rover Sport, Land Rover court un peu deux lièvres à la fois: l'engin se veut aussi sportif que possible sur route sinueuse tout en restant, tradition Land Rover oblige, capable de sortir réellement du goudron. Un sacré défi, qu'il est hélas impossible de relever avec la monte pneumatique de série qui est dès lors obligée de faire des compromis. En fait, ce sera au propriétaire d'opter pour les enveloppes qui répondent le mieux à ses aspirations. Reste que, pour faire du tout-terrain, il existe des Land Rover mieux adaptées... Sur la route, ce SVR se montre en revanche souverain, avec, en prime, une sonorité vraiment réjouissante. Mais cela se paie, et cher!

Les concurrentes