Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Land Rover Discovery Sport D240 : En attendant l'hybride rechargeable…

Après 4 années de bons et loyaux services, le Land Rover Discovery Sport a droit à une remise à niveau de mi-carrière. Les plus grands changements ne sont pas immédiatement visibles, puisqu'il s'agit de modifications apportées à la plate-forme PTA et de l'arrivée d'un propulseur « mild hybrid ».

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Ce Discovery Sport remanié a droit à un restylage approfondi qui lui vaut des lignes plus léchées ainsi que des motorisations aux émissions de CO2 plus réduites, grâce à la technologie mild hybrid 48 Volt appliquée aussi bien au moteur 2.0 Ingenium Diesel qu'à son homologue à essence. Pour une authentique motorisation hybride rechargeable, il faudra en revanche encore patienter… Voilà qui ne va pas arranger les affaires de la marque britannique qui traverse pour l'heure une période difficile, avec des chiffres de vente qui ont récemment plongé de plus de 25%. L'attitude attentiste de la clientèle potentielle et l'approche du Brexit dont on ignore tout des modalités n'incitent guère à l'optimisme, même si, en Grande-Bretagne, on place de réels espoirs dans le nouveau Defender.

Ce qui change

Ce Discovery Sport renouvelé est immédiatement reconnaissable à ses phares à diodes redessinés, qui confèrent beaucoup plus de latitude aux designers pour définir la forme des feux de jour. A l'arrière aussi, les feux à DEL font leur apparition et on remarque que, comme à la concurrence allemande, les clignotants se «déroulent» visuellement de l'intérieur vers l'extérieur. Les boucliers et la calandre sont également nouveaux, ce qui permet au Discovery Sport de gagner en maturité. Pour la première fois, le véhicule se voit en outre équipé de jantes de 21". Quant aux dimensions de la carrosserie, elles demeurent à peu près inchangées. La plate-forme remaniée rend ce SUV un peu plus rigide.

Les plus grandes différences, c'est dans l'habitacle qu'on les trouve, où le bouton tournant escamotable de commande de boîte de vitesses a cédé la place à un petit levier plus traditionnel. Le tableau de bord présente des lignes strictes et est devenu 100% digital, avec un écran qui remplace les compteurs classiques. On note aussi un nouvel écran tactile de grande taille, intégré au niveau de la console centrale, pour le système d'infodivertissement connecté. Celui-ci est devenu à la fois plus intuitif au niveau des commandes et, surtout, plus rapide dans ses réactions. Sous l'écran, on trouve un panneau interactif avec deux boutons tournants multifonctionnels. Si l'on veut ajuster la température intérieure, il suffit de tourner le bouton ad hoc, comme dans le temps! Lorsque l'on active le bouton du « Terrain Response 2 », le même bouton rotatif droit permet de sélectionner le type de terrain sur lequel on évolue, ce qui adapte en conséquence les réglages du moteur et de la transmission. On terminera en précisant que le rétroviseur intérieur fait également fonction d'écran pour l'affichage des images prises par la caméra de recul.

Comment ça roule

Au volant, on remarque surtout que le moteur Diesel est devenu plus silencieux, grâce à une meilleure isolation. Le 2.0 Ingenium Diesel développe 150, 180 ou 240 ch, au choix, et lors de cette prise de contact, c'est de la version la plus puissante que nous avons pu disposer. En essence, le 2 litres 4 cylindres délivre 200 ou 250 ch. Sur la route, le Diesel 240 ch, fort d'un couple de 500 Nm, se caractérise par ses réactions alertes, même si on n'a jamais l'impression de disposer d'une telle cavalerie sous le pied. C'est que l'engin doit composer avec une masse qui atteint les 2,1 tonnes! La mécanique est accouplée à une boîte de vitesses automatique à 9 rapports qui ne mérite aucun reproche en conduite calme, mais peut se montrer hésitante sur le choix du rapport à engager lorsque le conducteur veut des reprises énergiques. Nous avons roulé avec la version R-Dynamic dotée d'amortisseurs classiques qui maîtrisent bien les mouvements de caisse, mais privilégient surtout le confort. La remarque vaut d'ailleurs aussi pour l'amortissement piloté optionnel. Quant à la direction, elle nous a semblé manquer de précision autour du point milieu, mais se montre suffisamment  communicative dans sa montée en effort.

Notre verdict

Ce Land Rover d'entrée de gamme a légèrement gagné en raffinement, mais entend aussi rester fonctionnel. Avec son intérieur modulaire, il s'adresse à une clientèle familiale qui appréciera la banquette arrière coulissante et les deux places de secours dans le coffre (en option). La valeur ajoutée du système mild hybrid demeure toutefois limitée: aussi ne serait-il pas étonnant que les clients intéressés par ce genre de motorisation attendent l'hybride rechargeable…

  • Plate-forme PTA plus rigide
  • Configuration 5+2
  • Possibilités du Terrain Response 2
  • Poids élevé (malgré l'aluminium)
  • Pas de gain spectaculaire en consommation
  • Direction assez peu précise

Rédigé par le