Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

Découvrez tous nos nouveaux produits et abonnements ‘Spécial Salon’ !

découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai comparatif / Audi A1 1.2 TFSI, Citroën DS3 1.4 VTi, Lancia Ypsilon TwinAir et Suzuki Swift 1.2 : Fashion victims

L'automobile purement rationnelle a-t-elle encore sa place sur le marché ? Dans une société de plus en plus axée sur le paraître, les produits «premium» semblent appelés à un joli succès et le segment des citadines polyvalentes n'échappe pas à la tendance. Lancia nous le démontre à son tour avec la nouvelle Ypsilon. Mais que vaut-elle face à ses principales rivales?

Audi A1 1.2 TFSI, Citroën DS3 1.4 VTi, Lancia Ypsilon TwinAir et Suzuki Swift 1.2 : Fashion victims #1

Sommaire :

Jadis, l’achat d’une petite voiture était censé répondre à des besoins de «mobilité de proximité» (trajet domicile- école, courses au supermarché et autres petits déplacements) plutôt utilitaires avec, donc, des préoccupations d’ordre pratique et fonctionnel, sans bien entendu oublier le poste budget, ce type de véhicule étant dans une majorité des cas la seconde voiture du ménage. Ces mêmes besoins sont toujours de mise aujourd’hui, mais il devient de plus en plus inconcevable d’y répondre de manière «neutre», comprenez sans chercher à se distinguer, à sortir de l’anonymat. Ou comment, via des campagnes de marketing savamment orchestrées, faire naître de nouvelles exigences, fussent-elles futiles.

Dès lors, on se dit qu’à l’avenir, l’automobile devrait se scinder en deux catégories majeures: celle des produits «premium» et celle des engins «low cost», avec au centre une espèce (menacée?) plus classique qui devra batailler ferme pour assurer sa survivance.

Succédant à un modèle qui n’a connu qu’un timide succès, la nouvelle Ypsilon débarque sur un marché certes encore petit, mais où chaque acteur remporte un vif succès. Misant sur des valeurs telles que le style et le luxe, saura-t-elle trouver son public? Réponse dans les lignes qui suivent.

Rédigé par le