Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Black Friday

Offre Black Friday : -20% sur votre abonnement annuel !

J'en profite

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Je m'abonne

Essais blog / Kia ProCeed 1.4 T-GDI : avantages et inconvénients

La Kia Proceed se veut une alternative au Shooting Brake de la Mercedes CLA. Notre rédacteur en chef Xavier Daffe a voulu vérifier si ces affirmations avaient un sens.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Les origines du break de chasse sont plutôt nobles, puisque situées en Grande-Bretagne, essentiellement du fait de l’Aston Martin DB5 Shooting Brake de 1963. Depuis, des marques premium s’en sont emparées, essentiellement Audi, BMW et Mercedes. Mais Kia, en quête de reconnaissance, y prétend désormais avec sa ProCeed. Plutôt pas mal foutue, d’ailleurs.

Chouette

Blog / Kia Proceed / Moniteur Automobile

Élever son statut social et tenter de se faire adouber par une certaine noblesse, jusque-là plutôt adepte de l’entre-soi: c’est la démarche de Kia, qui met le paquet depuis quelques années et n’hésite d’ailleurs pas à recruter de nobles chevaliers pour servir sa cause. Comme notre compatriote Luc Donckerwolke pour le style (même s’il a depuis quitté la maison pour d’autres horizons) ou Albert Bierman, l’ex-père des BMW siglées «M». Voilà une bonne entrée en matière pour soigner son carnet d’adresses.

Kia s’empare donc du concept de break de chasse (ou shooting break ou encore shooting brake, c’est selon) pour l’appliquer à la Ceed. Il en résulte une ProCeed à la ligne, il faut le reconnaître, plutôt soignée, racée. Noble. Inclinée à 64°, la lunette arrière participe à l’effet coupé de ce break, qui compte pourtant bien 5 portes et dont le hayon est motorisé de série. Mi-break, mi- coupé, la ProCeed mélange les genres avec bonheur et ne rend que 30 l de coffre à la Ceed Sportwagon (594 l contre 625). Elle se la joue premium, mais ne part pas démunie dans sa croisade vers la reconnaissance et son entrée dans le «beau monde». Toute Kia qu’elle soit, elle fait se retourner les regards et ça, c’est nouveau et plutôt bon signe.

Nous l’avons testée pendant une semaine avec le moteur 1.4 turbo à essence de 140 ch, associé à la boîte robotisée à 7 rapports, disponible en option pour 1300 €. Une association que nous recommandons d’autant plus que l’agrément au quotidien est bien réel et qu’il s’agit là de la seule option indispensable à nos yeux, avec peut-être le grand toit ouvrant électrique à 850 €, car tout le reste est de série. Et vos 1300 €, vous les retrouverez certainement au moment de la revente, tant cette option devient courue.

Dommage (un peu)

Blog / Kia Proceed / Moniteur Automobile

À l’usage, le moteur à essence de 140 ch et 242 Nm se montre largement suffisant pour évoluer en tout confort et sans jamais manquer de dynamisme. Un dynamisme qui peut se voir boosté par la réactivité de la boîte, qui réagit toujours à bon escient, excepté dans les évolutions à très basse vitesse (lors des manœuvres, par exemple), où elle s’emmêle parfois les rapports. Mais c’est rarement embêtant. Le groupe moteur-boîte se marie parfaitement à un châssis équilibré, précis, qui sait se tenir, quitte à se montrer parfois un peu ferme, mais qui ne manque jamais de précision ni de vivacité. Franchement, on pourrait presque se dire que cette Kia offre plus de plaisir de conduite que certaines BMW récentes, hors M, très (trop?) typées «confort». C’est un avis personnel, mais je le partage. Ce serait d’ailleurs marrant de faire un test à l’aveugle avec certains inconditionnels de la marque bavaroise. Au terme d’une semaine d’essai, la conso moyenne oscille entre 7,5 et 8 l/100 km, ce qui pourra paraître un peu élevé, il est vrai. Mais il y a certainement moyen de faire mieux…

D’office proposée en GT-Line quand elle est munie de ce moteur 1.4 turbo à essence, la Kia ProCeed se montre 4000 € plus chère que la Ceed berline et .500 € plus onéreuse que le break Sportswagon à moteur, boîte et niveau de finition identiques. Soit 29.790 €, boîte automatique comprise. Et tout le reste est de série, qu’il s’agisse d’équipements de confort ou de sécurité : c’est du service all-in. C’est le prix d’accès à un monde élitiste.

Et donc ?

À titre de comparaison, une BMW 218i Gran Coupé (140 ch) est à 32.250 € et une Mercedes CLA Shooting Brake 180 (136 ch) à 34.500 € en boîte automatique. Et l’on sait que ces deux Teutonnes arrivent fort démunies en équipement de série et que la liste de leurs options relève du Bottin mondain. Certes, le nom Kia ne comporte pas encore de « petit de » par rapport à ces concurrentes hautaines, ce qui se paiera sans doute lors de la revente. Mais objectivement, la Coréenne en a toutes les qualités morales. Et la garantie de 7 ans qui va avec. Alors, cette semaine en ProCeed, une punition ? Pas le moins du monde…

Dans cet article : KIA, KIA Proceed

Rédacteur en Chef Le Moniteur Automobile