Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Jaguar F-Pace P400e - une puissance sereine

Depuis son lifting en 2020, le Jaguar F-Pace est également disponible en version hybride rechargeable P400e. Un PHEV qui, avec ses 404 ch, sait se salir les mains - et reste fiscalement attractif. Sous certaines conditions.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Le lifting du F-Pace dévoilé par Jaguar à l'automne 2020 a non seulement apporté une nouvelle calandre et différents blocs optiques (désormais toujours avec la technologie LED), mais a également annoncé l'arrivée dans l'habitacle d'instruments numériques de 12,3 pouces et, surtout, du nouveau système d'infodivertissement Pivi Pro avec un écran tactile de 11,4 pouces. Ce dernier point éclipse toutes les critiques formulées à l'encontre de l'ancienne interface : son utilisation est tellement rapide et intuitive.

La nouvelle la plus importante est peut-être que le Jaguar F-Pace a reçu une version hybride rechargeable en même temps que son lifting de mi-carrière. Le F-Pace P400e associe le quatre cylindres de 300 ch à un moteur électrique de 105 kW/143 ch logé dans le carter de la boîte automatique ZF à huit rapports. La puissance nécessaire provient d'une batterie d'une capacité assez importante de 17,1 kWh, dont 13,8 sont utilisables. En théorie, la F-Pace P400e peut donc atteindre une autonomie électrique WLTP de 53 kilomètres.

Cela semble être juste suffisant pour rester sous le seuil de 50 g/CO2 km en termes d'émissions officielles de CO2... Ou du moins avec les jantes de 19 pouces des niveaux de finition les plus bas. À partir du niveau SE, la F-Pace P400e se trouve du mauvais côté de la frontière - adieu déductibilité maximale pour les indépendants et les entreprises. Heureusement, vous pouvez aussi commander les versions plus chères avec les "petites" jantes. En tout cas, les professionnels doivent faire attention lors de la configuration.

Et il y a d'autres mauvaises nouvelles. Pour accueillir la batterie, le plancher du coffre est un peu plus haut que dans les autres F-Pace, ce qui fait que la version rechargeable perd en capacité de chargement. Plus gênant encore, le plancher n'est pas entièrement droit : pour le relier au seuil de chargement inférieur, la partie avant est inclinée. C'est un inconvénient, tout comme le fait que le(s) câble(s) de recharge doivent être transportés dans le coffre en raison de l'absence d'ouverture dans le plancher.

La recharge de la batterie à un point de charge CA peut, dans le meilleur des cas, se faire à une puissance de 7 kW, 2 heures étant suffisantes pour "recharger" une batterie vide. Cependant, Jaguar offre également la possibilité de brancher le PHEV à un chargeur rapide CC (maximum 32 kW). La batterie peut alors être entièrement rechargée en une demi-heure. En revanche, il faut 6 à 7 heures pour recharger la voiture à partir d'une prise murale normale. Veuillez noter que le câble de charge pour une telle prise n'est pas standard.

 

Test 2021 Jaguar F-Pace P400e - Review AutoGids

Conduite

Le F-Pace P400e démarre toujours en mode hybride, dans lequel l'électronique choisit elle-même le ou les moteurs à utiliser. Dans ce mode, le F-Pace hybride rechargeable peut afficher une puissance et un couple cumulés de 404 ch et 640 Nm, selon les Britanniques, de quoi permettre à la voiture de sprinter de 0 à 100 km/h en 5,3 secondes. Et cela ne semble pas être un mensonge : en pratique, ce tandem dispose d'une réserve de puissance très confortable, ce qui transforme les sprints intermédiaires en une formalité.

Grâce à l'assistance électrique, le deux litres suralimenté n'a jamais à travailler dur pour suivre le rythme de la circulation - en conduite normale, le compte-tours affiche rarement plus de 3000 tr/min. Un plus pour le calme et la sérénité dans cet habitacle, qui bénéficie également d'un système qui neutralise les bruits parasites en émettant des contre-ondes (Active Noise Cancellation).

Le mode purement électrique est suffisant en ville et sur les routes secondaires, mais à partir de 90 km/h, le tonus électrique s'amenuise sensiblement. Il convient également de noter que lors du démarrage à l'arrêt, l'électronique a toujours besoin d'un peu de temps pour réfléchir. Il s'agit d'une légère inertie à laquelle le conducteur réagit par réflexe en appuyant un peu plus fort sur l'accélérateur, ce qui se traduit toujours par un léger choc pour les occupants. Un défaut subjectif, car pour le reste, les transitions entre les modes de conduite sont presque transparentes et imperceptibles.

Par nature, un F-Pace n'est pas un poids plume, et l'ensemble de la technologie hybride ajoute 200 à 300 kg supplémentaires par rapport à une version Diesel ou essence : en tant que P400e, le F-Pace pèse au moins 2089 kg. Bien sûr, cela ne reste pas impuni, et surtout dans les virages serrés, la masse se fait sentir. Malgré tout, ce SUV est assez agréable à conduire - grâce aussi au volant, qui est agréable et lourd (une bénédiction pour la stabilité de la route). Cependant, le F-Pace ne peut pas rivaliser avec la souplesse des rivaux équipés de ressorts pneumatiques.

Enfin, le poids élevé affecte également la consommation - en particulier celle du moteur électrique. Même les 53 km électriques promis n'ont pas été atteints par la batterie ; 40 à 45 km sont plus réalistes. Lorsque le deux litres doit travailler dur, les dégâts ne sont pas trop importants : 8,5 l/100 km après un long trajet sur autoroute où nous sommes partis avec une batterie vide et avons respecté la limite de vitesse, c'est encore acceptable pour un SUV aussi grand, haut et lourd.

 

Test 2021 Jaguar F-Pace P400e - Review AutoGids

Verdict

Le Jaguar F-Pace a clairement profité de son lifting, et l'hybride rechargeable P400e est un ajout bienvenu à la gamme : ce PHEV offre des performances aussi décentes que les six cylindres de trois litres, pour une consommation plus raisonnable... et des coûts fiscaux beaucoup plus faibles. Pour les indépendants et les sociétés, l'avantage fiscal dépend effectivement de la taille de la jante choisie. Alors faites attention...

 
 
 
 
 
View this post on Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A post shared by Werner Van Kerckhoven (@wernerautogids)

  • Performance, interaction avec le moteur
  • Intérieur
  • Une nouvelle interface multimédia réussie
  • Un coffre mal aménagé
  • Temps de réaction au départ
  • Avantage fiscal en fonction de la taille des jantes

Dans cet article : Jaguar, Jaguar F-pace

Secrétaire de Rédaction Autogids

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Essais

Nos essais

Stocks Jaguar

Voitures neuves de stock jaguar

Occasions Jaguar

Les voitures d'occasion jaguar

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche