Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Isuzu D-MAX 1.9 D : À cœur vaillant

Dans un segment où rien ne semble remplacer la cylindrée dans le cœur des clients, Isuzu n’hésite pas à troquer le gros 2,5 litres de son D-Max contre un petit palpitant nommé 1.9 D. Une solution de précurseur?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Bêtes de somme destinées à porter/remorquer sans transpirer ni jamais rechigner – et ce peu importe le profil du terrain à traverser –, les pick-up restent des ardents défenseurs des grosses cylindrées. Il faut dire qu’ils sont bien aidés par la fiscalité, qui ne leur impose aucune taxe de mise en circulation, aucun malus écologique, juste une taxe annuelle dérisoire liée uniquement à leur masse maximale autorisée (MMA). Bref, un pick-up, ça se commande avec un gros moteur! Un constat que le Ford Ranger, le modèle du genre le plus populaire tant sur le sol européen que chez nous, ne contredira pas, lui qui ne séduit presque qu’à coups de 5 cylindres 3,2 litres. Volkswagen lui non plus ne contredira cette observation: après avoir tenté de percer le marché en n’équipant son Amarok que d’un 2.0 TDI, voilà la marque allemande décidée à ne plus proposer que du V6 3.0 TDI sous son capot. Malgré tout, chez Isuzu, on semble certain que les autorités s’apprêtent à siffler la fin de la récréation. Pour parer à un éventuel durcissement fiscal, la marque japonaise troque ainsi le 2,5 litres Diesel qui officiait sous le capot de son infatigable D-Max contre un tout nouveau 1,9 litre élaboré à partir d’une feuille blanche. De même puissance que son aïeul (164 ch, soit… +1 ch!), ce nouveau moteur en conserve la capacité de remorquage de référence: 3,5 tonnes. Mais il présente, dans le même temps, de nombreux autres atouts. Comme répondre à la norme Euro 6 sans nécessiter de boire des gorgées d’AdBlue, par exemple. Mais également de diminuer la consommation du D-Max de 4 à 16% selon la version (toutefois, ses émissions de CO2/km restent assez quelconques pour le segment…), réduire les frais d’entretien et maximiser la fiabilité (poussoirs de soupapes hydrauliques, pistons revêtus de graphite, coating protecteur pour les cylindres…). Deux dimensions auxquelles les clients professionnels restent souvent attentifs. Surtout si elles s’accompagnent d’une garantie de 5 ans portée de 150.000 à 200.000 km!

  • Rapport prix/équipement-qualité
  • Garantie 5 ans ou 200.000 km
  • Capacité de remorquage conservée
  • Plus qu’un seul (petit) moteur
  • Couple maximal en recul
  • Présentation intérieure sommaire et datée

Dans cet article : Isuzu, Isuzu D-Max