Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

WRC et Rallye / Thierry Neuville gagne le rallye de Corse 2019

Thierry Neuville s’est imposé au terme du rallye de Corse 2019 ce week-end. Un coup double pour notre compatriote qui reprend la tête du Championnat du monde.

Sommaire :

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul ont manqué de chance en ce début de saison 2019. En effet, Citroën et Sébastien Ogier ont déjà engrangé deux victoires et le couple Toyota/Tänak, une victoire. Thierry Neuville a rétabli – ou presque – l’équilibre ce week-end en s’imposant dans l’épreuve corse. Il s’agit de la 10e victoire de notre compatriote depuis son engagement en championnat du monde.

Seulement deuxième ?

Neuville est clairement le meilleur pilote de l'équipe Hyundai. À chaque rallye, il possède une longueur d’avance sur ses coéquipiers en ce compris le pilote par intérim pourtant neuf fois champion du monde, Sébastien Loeb. L’autre coéquipier, Dani Sordo, n'a pas non plus brillé en Corse. Toutefois, jusqu’à la dernière spéciale, Thierry Neuville n’occupait que la 2e place du classement. Le Belge s’est maintenu constamment dans le top 3 le vendredi de la compétition et, après deux spéciales samedi après-midi, il a même pris la tête de la course avec une « avance » de 4,5 s sur Elfyn Evans.

Une voiture nerveuse

Cette première victoire en 2019 semblait presque acquise de fait. Sauf que le dernier jour, les choses ont commencé à mal tourner. À la fin de la première spéciale de la journée, l'équipage Neuville-Gilsoul a en effet perdu 16 secondes face à Evans, qui a alors pris la tête du rallye. « Je ne sais pas pourquoi j'étais tellement plus lent », a déclaré le Belge qui expliquait encore que « la voiture est nerveuse et je ne pouvais pas aller plus vite ». Il aura fallu attendre la fameuse Power Stage qui comptabilisait ici 19 km. Dans cet ultime combat, Neuville a tout donné, mais il n’a arraché que le quatrième temps et, un peu fâché, il a tenu des propos très durs à l’encontre de sa voiture.

Crevaison pour Evans

Cela dit, la déception a vite fait place à l’euphorie au sein de l’équipe Hyundai. Car Evans a commis une faute et endommagé un de ses pneus pour ne terminer la spéciale que sur 3 roues. À la clé : une énorme perte de temps face au chrono qui l’a fait dégringoler à la 3e place du classement. Neuville a donc pu arracher une victoire qu’il pensait perdue. Et comme le pilote belge a marqué 2 points sur la Power Stage finale, il prend également la tête du Championnat du monde, ravissant cette place à Ott Tänak qui n’a terminé que 6e de ce rallye. Cerise sur le gâteau : Hyundai rafle aussi la première place des constructeurs, devant Citroën et Toyota.

De la chance

« Ce rallye a été incroyable et notre résultat franchement fantastique » s’enthousiasmait Neuville juste après le podium. « C'est dommage pour Elfyn et Scott (le copilote de l'infortuné pilote britannique Ford, ndlr). Nous nous sommes bien battus, mais ils ont été plus rapides ce week-end » a reconnu le pilote belge.

Thierry Neuville semblait en outre particulièrement heureux de sa performance du samedi après-midi. « Nous n'avions peut-être pas la voiture la plus rapide, mais nous avons pu faire la différence. Cela nous a vraiment ramenés à la course, ce qui a également rendu possible le résultat final d'aujourd'hui. Même quand ça semble terminé, ça ne l’est pas en réalité » a déclaré le Belge.

Pour Ogier et Tänak

Sébastien Ogier a malgré tout terminé deuxième du rallye malgré une Citroën qui peinait à signer des temps. Mais le Français est parvenu à sauver les meubles à tel point qu’il talonne Neuville au Championnat du monde à 2 points seulement. Tänak perd lui deux places et se retrouve 3e avec 5 points de retard. Voilà qui laisse augurer une suite des plus excitantes !


Le prochain rendez-vous aura lieu en Argentine, du 25 au 28 avril. Rappelons que c’est Neuville qui l'a emporté en 2017 tandis qu’il a terminé deuxième en 2018. Cependant, parce qu’il est leader au championnat, il devra s’élancer le premier sur les spéciales le premier jour, ce qui est toujours pénalisant. En attendant, ne nous plaignons pas et savourons cette victoire inattendue, mais méritée.

Top 10 du rallye de Corse 2019 :

1. Thierry Neuville (Hyundai i20)
2. Sébastien Ogier (Citroën C3) à 40,3 s
3. Elfyn Evans (Ford Fiesta) à 1: 06,6 s
4. Dani Sordo (Hyundai i20) à 1: 18,4 s
5. Teemu Suninen (Ford Fiesta) à 1: 24,6 s
6. Ott Tänak (Toyota Yaris) à 1: 40,0 s
7. Esapekka Lappi (Citroën C3) à 2: 09,1 s
8. Sébastien Loeb (Hyundai i20) à 3: 39,2 s
9. Kris Meeke (Toyota Yaris) à 5: 06,3 s
10. Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) à 6: 44,6 s

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.