Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Private Lease: offre exclusive du Moniteur Automobile (6 mois de carburant gratuit*)

Découvrir

Industrie et économie / Rachat d’Opel : PSA rassure les travailleurs

Afin de rassurer les travailleurs d’Opel inquiets suite au potentiel rachat de la marque au blitz par PSA, le groupe français vient de confirmer son intention de respecter les accords signés par Opel. Notamment à propos de la sécurité des emplois.

Sommaire :

À l’issue de réunions organisées en début de semaine avec la chancelière allemande Angela Merkel et les représentants d’organisations syndicales, Carlos Tavares, le patron de PSA, a « réaffirmé son engagement à respecter les accords existants dans tous les pays européens et de continuer le dialogue avec toutes les parties » dans un communiqué officiel. Ces accords incluent notamment un engagement à ne procéder à aucun licenciement économique dans les usines allemandes d’ici fin 2018 mais également à continuer de produire certains modèles au moins jusqu’en 2020 sur certains sites. Deux points que les organisations syndicales d’Opel craignaient de voir disparaître en cas de rachat d’Opel par PSA.

Usines anglaises ?

Il faut dire que les craintes des employés d’Opel ont été vivement attisées ces derniers jours par les commentaires des spécialistes économiques affirmant que PSA devrait réaliser de grosses économies, avec fermetures d’usines et licenciements à la clé, afin de juguler les pertes financières d’Opel. La solution envisagée par PSA viendrait dès lors peut-être de la fermeture des deux sites anglais de Vauxhall, marque sœur d’Opel. Le communiqué officiel de PSA mentionne, en effet, le respect des accords « dans tous les pays européens » ce qui, suite au Brexit, n’englobe plus forcément l’Angleterre… Carlos Tavares devrait néanmoins rencontrer prochainement le secrétaire général du principal syndicat de Grande-Bretagne ainsi que Theresa May. Pour également les rassurer ?

Dans cet article : Opel , Peugeot , Citroën , DS

PRIVATE LEASE

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.