Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / BMW M550i : en attendant la M5

Petit à petit, BMW ajoute de nouveaux moteurs sous le capot de sa récente Série 5. En attendant la M5, il faut se contenter de la M550i, ce qui n’a rien d’une punition…

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La nouvelle Série 5 est apparue chez nous à la fin de l’année dernière. Lors du lancement commercial, le moteur à essence le plus puissant était celui de la 540i. A l’occasion d’une prise de contact avec cette voiture (voir l’essai flashparu dans le n°1651 du Moniteur Automobile), Laurent Blairon estimait que le châssis et les 4 roues motrices de sa voiture d’essai procuraient un tel sentiment de confiance que cette BMW se serait accommodée sans peine d’une centaine de chevaux supplémentaires. Voici les vœux de l’ami Laurent aujourd’hui exaucés par la M550i, disponible uniquement avec la transmission intégrale XDrive et qui troque son 6 cylindres suralimenté contre un V8 turbo de… 462 ch! Quant au couple maxi, il bondit de 450 à 650 Nm. Pas étonnant que les ingénieurs de Munich aient choisi de proposer cette mécanique uniquement avec une transmission à 4 roues motrices, dont disposera également la future M5. Etant donné la lettre «M» par laquelle commence la désignation du modèle, la voiture essayée ici appartient à la famille des BMW MPerformance, comprenez des voitures de la gamme «normale» remaniées par les spécialistes ès conduite sportive de la division M.

  • Moteur très agréable
  • Rapport perfs/conso
  • Confort de haute tenue
  • Agrément et plaisir de conduite
  • Elle cache bien son jeu…
  • Tarif coquet
  • Options encore innombrables et chères
  • Boîte automatique un brin brutale
  • Diamètre de braquage peu pratique
  • Evolution stylistique timide

Dans cet article : BMW, BMW Série 5

Rédigé par le