Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / BMW 118d

Si la Série 1 reste fidèle au sacro-saint principe de la propulsion, elle double désormais son dynamisme routier de précieux progrès dans des domaines aussi essentiels que le confort ou l'habitabilité.

BMW 118d #1
Prix
NC
  • Avis Rédaction 14.15/20

Sommaire :

Basée sur la plateforme de la Série 3 de 2012 (le châssis actuel, en fait, mais profondément remanié), la Série 1 - qui ne sera plus disponible qu'en 5 portes - est sensiblement plus encombrante que celle qu'elle remplace. Elle s'est en effet étirée de 8,5 cm, dont 3 pour le seul empattement, tandis qu'elle est plus large de 2 cm. C'est un peu la folie des grandeurs, mais cet accroissement profite à l'habitabilité, un secteur qui, justement, constituait un des gros points faibles du modèle précédent. Comme le modèle précédent, la Série 1 joue aussi techniquement les éclaireuses devant la Série 3, notamment avec une gamme entière de mécaniques suralimentées. Souvent pionnier pour ce qui touche aux ensembles mécaniques, BMW s'illustre aussi pour ce qui touche aux transmissions, puisqu'il est le premier constructeur à proposer une boîte automatique à 8 vitesses dans un véhicule aussi compact.

  • Accord moteur/boîte
  • Performances et consommation
  • Equilibre du châssis
  • Confort étonnant
  • Qualité de finition
  • Habitabilité en progrès
  • Perte de personnalité esthétique
  • Amortissement insuffisant
  • Habitabilité toujours limitée à l’arrière
  • Direction peu communicative
  • Prix élevé, options chères

Dans cet article : BMW, BMW Série 1

Rédigé par le

Les concurrentes