Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Marché / L’occasion en Belgique – mars 2022, la chute s'accentue

Rédigé par Frédéric Kevers le 06-04-2022

Les immatriculations de voitures neuves et d'occasion poursuivent leur chute et si les modèles de seconde main font encore illusion au cumul du premier trimestre, la tendance ne risque pas de s'inverser de sitôt.

Sommaire :

Que l’on se penche sur le marché des voitures neuves ou sur celui de l’occasion, le constat est le même au terme de ce mois de mars 2022, les immatriculations poursuivent leur chute avec une régression de 16,2 % pour l’occasion. En comparaison, le marché du neuf est en baisse de 20,9 %.  Une tendance générale à la baisse des immatriculations de modèles de seconde main qui s’explique par une… pénurie de modèles attractifs liée aux trop faibles ventes de véhicules neufs. Le serpent a fini par se mordre la queue !

Pénuries à tous les étages

Avec 57.215 voitures immatriculées en mars 2022 contre 68.310 un an plus tôt, le marché de l’occasion accuse donc un recul de 16,2 %. Un constat laconique qui se confirme au cumul des trois premiers mois de l’année avec une baisse de 8,4 % pour la seconde main (-14,7 % pour le neuf) et un total de 167.628 voitures immatriculées.

>> Lisez aussi - Conflit en Ukraine : 15 % de la production européenne affectée

Une situation étroitement liée au marché des véhicules neufs touché par les pénuries de semi-conducteurs mais également par les conséquences directes du conflit en Ukraine qui génère d’autres soucis d’approvisionnement. Il en résulte un fort ralentissement du renouvellement du parc d’occasion, surtout dans les niches les plus prisées, puisqu’aujourd’hui même les entreprises retardent leurs achats de véhicules neufs. En conséquence, l’offre étant désormais bien inférieure à la demande pour certains types de véhicules, les prix de l’occasion sont à la hausse de 15 % en moyenne sur les 6 derniers mois. Une augmentation qui s’ajoute à la flambée des prix de l’énergie qui saigne à blanc une grande partie de la clientèle potentielle. Autant de facteurs qui induisent une tendance à la baisse des immatriculations qui devrait se conforter dans les prochains mois.

Top 5 inchangé

En termes de marques, les sociétaires du Top 5 du marché de l’occasion n’ont pas changé, avec Volkswagen devant BMW et Opel sur le podium et Mercedes-benz et Peugeot pour compléter le quintet de tête. Un ordre identique au cumul des 3 premiers mois de l’année. Mercedes étant cependant la marque accusant le plus le coup avec une baisse de 25,7 % en mars 2022 et de -18,8 % sur le premier trimestre 2022.

En ce qui concerne la répartition entre types de carburants, l’essence reste en tête avec 52,1 % des immatriculations, devant le Diesel à 40,7 %, les hybrides étant à 5,3 % pour 1,4 % aux électriques sur ce premier trimestre. L’âge moyen des voitures d’occasion immatriculées durant ces trois premiers mois étant désormais de 7 ans et 10 mois (7 ans en 2021).

 

  

Web Editor

AVEZ-VOUS DES QUESTIONS?
Posez-les sur notre AutoForum

Vers AutoForum

Actus

Dernières actualités recommandées

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.