Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Abarth 124 Spider : Bluffeuse

Scorpione tatoué partout sur la carrosserie, l’Abarth 124 Spider débarque pour jouer les sportives pures et dures! Un petit tour à son volant suffit à comprendre… qu’elle bluffe!

  • Avis Rédaction 14.40/20

Sommaire :

Selon l’ingénieur présent pour répondre à nos questions, «le choix du 1.4 Turbo (NdlR: gonflé ici pour produire 170 ch et 250 Nm) s’est imposé naturellement pour l’Abarth 124 Spider. Compact et léger, il tombait à point pour mettre les qualités sportives de la voiture en avant, tout en préservant l’équilibre fantastique de son châssis». Partant de cela, on pourrait se demander ce qui a poussé Mazda à installer un «gros» 2 litres sous le capot de sa MX-5… Mais soit, on sait depuis longtemps que les discours, même ceux des hommes de terrain, sont écrits à l’avance. Faut-il encore préciser que ce quatorze-cents nous a nettement moins convaincus dans l’Abarth que dans la Fiat?

  • Présentation et finition soignées
  • Ambiance visuelle et sonore
  • Position de conduite, capote pratique
  • 1.4 Turbo peu enthousiasmant
  • Maintien de caisse aux limites
  • Prix indécent: 40.000 €!

Essais liés

Dans cet article : Abarth, Abarth 124 spider

Rédigé par le