Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mercedes EQS SUV 580 4Matic (2022) : Sur le tarmac et en dehors

Rédigé par Alain Devos le

Les ingénieurs EV de Mercedes ne bénéficient que de peu ou pas de repos. Dernier né de la gamme, le SUV EQS fait également figure de modèle supérieur (provisoire ?) de la gamme électrique. Le Moniteur Automobile l'a essayé.

Sommaire :

Nous connaissions déjà la Mercedes EQS depuis un certain temps, cette limousine électrique se rapproche de la Classe S classique en termes de position sur le marché. Entre-temps, Das Haus a également lancé l'EQE, l'équivalent électrique de la Classe E. Les deux voitures utilisent la plateforme EVA2 développée exclusivement pour la propulsion électrique ; il était clair dès le départ que des variantes SUV s'ajouteraient à la gamme ultérieurement.

Le SUV EQS de Mercedes prend la tête du peloton, mais le SUV EQE est aussi déjà à l'affût. Ils sont tous deux construits à Tuscaloosa, aux États-Unis ; nous débutons cependant notre présentation du plus grand des deux au pied des Rocheuses, à Denver, qui se trouve beaucoup plus au nord.

Carrosserie et dimensions

En voyant le Mercedes EQS, on comprend immédiatement qu'il s'agit d'une voiture électrique ou du moins d'une voiture "différente". La variante SUV ressemble à première vue à un... SUV. Il fallait évidemment trouver un bon compromis entre, d'une part, une position d'assise élevée et la création d'une garde au toit suffisante et, d'autre part, une aérodynamique qui ne soit pas trop défavorable.

Le résultat est donc une voiture plus haute de seulement 20 centimètres que la Mercedes EQS. Il ne dépareillerait pas non plus dans un catalogue classique, avec des traits qui rappellent aussi un peu certains SUV américains récents et d'autres, très populaires, aux États-Unis, en provenance d'Asie. Hormis quelques courbes dans le "faux" capot, les caractéristiques les plus frappantes sont les surfaces lisses et le hayon nu. Comme sur l'EQS, les poignées de porte ne se relèvent (automatiquement) que lorsque vous en avez besoin. Les marchepieds au bas des flancs, loin d'être particulièrement plaisants à l'oeil, ne sont à prendre en compte que si vous pensez faire occasionnellement du tout-terrain. Bien que, selon Mercedes, ces éléments améliorent même un peu l'aérodynamisme de la voiture.

Review 2022 Mercedes EQS SUV

>> Longeur : 5125 mm - largeur: 1959 mm - hauteur : 1718 mm

Intérieur et coffre

Le Mercedes EQS SUV est équipé (en option) du même Hyperscreen que l'EQS. Les écrans (pour le conducteur, la console centrale et le passager), qui semblent reliés de manière transparente par une gigantesque feuille de verre, sont superbes. Les commandes sont presque inévitablement assez complexes en raison des nombreuses options disponibles et nécessitent donc une certaine étude. La finition de la voiture est sublime, et les grilles de radiateur rondes ajoutent une autre belle touche rétro.

À l'arrière, bien sûr, le Mercedes EQS SUV présente quelques différences par rapport à la limousine EQS. La banquette arrière peut coulisser électriquement sur 13 cm. Il s'agit de faciliter l'accès aux sièges supplémentaires (bien qu'optionnels) à l'arrière et d'offrir un espace suffisant pour les jambes des passagers qui y prennent place. Jusqu'à 1,80 m, s'y asseoir reste encore assez confortable. Le volume du coffre varie de 195 (avec tous les sièges en position verticale) à 2100 l, ce dernier chiffre se rapportant à la version sans troisième rangée de sièges.

Review 2022 Mercedes EQS SUV

>> Volume du coffre : 195-2100 litres

Spécifications et performances

Le Mercedes EQS SUV 580 est équipé de deux moteurs d'une puissance combinée de 544 ch (ou 400 kW) pour un couple de 858 Nm. La version 450+ n'a qu'un seul moteur électrique, monté à l'arrière, délivrant 360 ch (265 kW) et 568 Nm. Cependant, vous pouvez également obtenir ce modèle d'entrée de gamme avec le système 4Matic. Dans ce cas, le couple maximal est porté à 800 Nm.

Les 450+ et 580 ont une vitesse de pointe limitée à 210 km/h. La première passe de 0 à 100 km/h en 6,7 s si on le souhaite ; avec la transmission intégrale de la variante 4Matic, cet exercice est réalisé en 6 s. Bien entendu, en version 580 4Matic, le Mercedes EQS SUV s'extrait des starting-blocks avec encore plus de vélocité, puisqu'il atteint 100 km/h en seulement 4,6 s.

Mercedes EQS SUV

>> Motorisations : 450+, 450 4Matic, 580 4Matic

Autonomie et charge

La capacité de la batterie est d'environ 108 kWh. En Europe, la voiture est équipée de série d'un chargeur interne de 11 kW ; vous pouvez opter pour une variante de 22 kW qui réduit le temps de charge de moitié environ. Avec un chargeur rapide, 15 minutes devraient suffire pour obtenir 250 km d'autonomie (pour la version 450+) et avec 200 kW en courant continu, vous pouvez ramener une batterie à 10 % de sa capacité à 80 % en une demi-heure environ. L'autonomie maximale du Mercedes EQS SUV électrique est également impressionnante ; dans des conditions vraiment idéales, vous pouvez compter sur un bon 630 km pour la 450+. Cela va de pair avec une consommation de moins de 20 kWh/100 km, mais dans les montagnes américaines, nous n'avons pas vraiment pu confirmer ce résultat pour ce poids lourd qu'il faudrait encore qualifier d'économique. La 580 atteignant un peu moins de 600 km avec une consommation WLTP de 20,9 kWh/100 km.  

Mercedes EQS SUV 

Conduite

Nous avons conduit le nouveau Mercedes EQS SUV en versions 450 et 580, mais c'est avec cette dernière que nous avons parcouru la plupart de nos kilomètres d'essai à travers le centre-ville de Denver, les prairies qui l'entourent et les Rocky Mountains qui " démarrent " à quelques dizaines de kilomètres à peine. En ville, la seule différence vraiment perceptible par rapport à l'EQS semble être la position assise plus élevée. Lorsque vous vous déplacez tranquillement en suivant la circulation disciplinée et, dans une métropole américaine de taille moyenne, pas trop chargée non plus, c'est le confort, le luxe et les nombreux gadgets de sécurité qui vous font passer sans encombre du centre-ville à la banlieue et vice-versa.

Malgré un poids à vide plutôt considérable de 2620 à 2735 kg (pour la 580), le Mercedes EQS SUV n'a aucun mal à se déplacer en montagne. En mode Eco, vous avez l'impression de tracter une lourde remorque, ce qui n'est guère plaisant. Et en Sport, la consommation augmente considérablement, donc le mode Confort semble être le compromis idéal. Les accélérations et réaccélérations fulgurantes sont toujours possibles, ce qui est tout aussi vrai pour la 450 moins puissante, d’ailleurs.

Comme l'EQS, le Mercedes EQS SUV est équipé de quatre roues directrices. De série, les roues arrière tournent jusqu'à 4,5 degrés, mais vous pouvez imposer 10 degrés et obtenir un rayon de braquage de 11 m, également un peu plus court. Bien sûr, sur certaines des routes probablement les plus sinueuses des États-Unis, on sent immédiatement que l'EQS SUV n'est pas une voiture de sport. Cependant, cela reste assez pénible, même si vous oubliez rapidement le colosse avec lequel vous voyagez. La carrosserie plus haute montre remarquablement peu de tendance au roulis et la voiture se permet de s'élancer de virage en virage avec une grande facilité. À tel point que nous pouvons progressivement abandonner notre prudence ; le Mercedes EQS SUV est dynamiquement capable de plus que ce à quoi nous nous attendions. Si donc il s'avère parfois que nous avons mal évalué un virage au rayon un peu moins fermé qu'il ne l'est en réalité, un léger freinage ne le déséquilibre pas non plus. La direction est à la fois légère et directe, et le mode Sport ne semble pas faire de différence.

Dans le même temps, le confort de conduite reste sublime, grâce à une suspension pneumatique et des amortisseurs actifs. Mais alors que l'EQS se montre déjà légèrement moins "cotonneuse" que la Classe S, extrêmement confortable, en raison de son poids supplémentaire et d'un amortissement un peu plus ferme, le Mercedes EQS SUV, encore plus lourd, semble avoir évolué un peu plus dans la même direction. Ce qui ne constitue en aucun cas un inconvénient.

Pour le freinage, vous pouvez choisir parmi plusieurs programmes, y compris la fonction dite à pédale unique avec freinage moteur extrême. À l'inverse, vous pouvez également désactiver complètement cette fonction, ce qui donne l'impression que la voiture " glisse " presque à l'infini lorsque vous relâchez l'accélérateur. Il existe également une fonction Auto, qui permet de contrôler les choses automatiquement et par l'intermédiaire de toutes sortes de chiens de garde.

Les variantes équipées du système 4Matic du Mercedes EQS SUV sont également très performantes sur un terrain déjà assez difficile. Aidés par la garde au sol plutôt élevée, les roues placées à peu près aux coins des roues de la voiture et un programme de conduite doté d'une série d'aides électroniques, nous avons facilement surmonté des pentes raides ainsi qu'une série de fosses et de bosses sur lesquelles beaucoup de SUV "classiques" et certainement de crossovers se retrouveraient rapidement bloqués. On peut bien faire des folies avec le Mercedes EQS SUV, le couple élevé et les pneus tout-terrain montés spécialement pour l'occasion rendent la chose aisée. Autre atout, toujours pour une voiture électrique, la possibilité de tracter jusqu'à 1800 kg.

Mercedes EQS SUV

Prix belges du Mercedes EQS SUV

Il faut débourser 119.000 € pour le SUV Mercedes EQS le moins cher. Vous obtenez alors une 450+ Luxury Line assez bien équipée en échange. La version 4Matic, plus évidente, destinée à la neige et à d'autres voyages aventureux, coûte au moins 126.445 € et le modèle supérieur 580 équipé des deux moteurs est facturé 169.400 € minimum. À moins que vous ne pensiez vraiment avoir besoin de la puissance supplémentaire, la version 450 4Matic nous semble être le meilleur choix.

Mercedes EQS SUV

Mercedes EQS SUV – Verdict du Moniteur Automobile

Ceux qui ont cru un moment que l'essor des voitures électriques mettrait un terme à l'engouement pour les SUV auront compris leur erreur. Nous pensons donc que le Mercedes EQS SUV deviendra plus populaire que l'EQS. Avec son espace de chargement plus important, la possibilité de l'obtenir en version sept places et, bien sûr, ses capacités tout-terrain, cette voiture est beaucoup plus polyvalente que la limousine.

Mais si cette fonctionnalité supplémentaire n'est vraiment pas indispensable, nous opterions quand même pour l'EQS. Avant de rendre notre verdict final, nous attendons avec impatience l'essai du futur Mercedes EQE SUV, qui constituera peut-être le meilleur choix.

 

 

  • Style élégant
  • Intérieur attrayant et fonctionnel
  • Convient même à la conduite offroad
  • Tarif salé
  • Commandes d'infodivertissement plutôt complexes
  • Consommation avec un style de conduite sportif

Dans cet article : Mercedes-Benz, Mercedes-Benz EQS

Facebook: @alain.devos.18 / Twitter: @devos_alain / Instagram: @adevos12

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une