Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

>> Découvrez gratuitement à quel prix vous pouvez vendre votre voiture

Estimer

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Renault Fluence Z.E.

Après la Leaf de l'allié Nissan, Renault aborde une nouvelle étape en commercialisant sa première berline électrique, la Fluence Z.E. Enfin une solution électrique de masse ?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Longue de 4,75 m, la Fluence dépasse la Leaf de 30 cm, mais c'est aussi 13 cm de plus qu'une Fluence «thermique». Cette extension se situe entièrement derrière le train arrière (l'empattement demeure inchangé), car Renault souhaitait conserver à l'identique le vaste habitacle et une bonne partie du coffre de la Fluence tout en y intégrant (verticalement) les accumulateurs. Visuellement, impossible de ne pas remarquer ce porte-à-faux arrière plus proéminent qui préserve un volume de coffre de 317 l, sans oublier 23 l d'espaces de rangement intérieurs. Des observateurs éclairés distingueront encore une Fluence normale de la Z.E. grâce aux accents bleutés typiques des Renault électriques, en particulier au niveau des phares.

Notre première véritable prise en main de la Fluence Z.E. s'est déroulée dans les environs de Lisbonne sous un soleil de plomb (30°C, même là-bas, l'été de la Saint-Martin surprend!) avec un itinéraire planifié de 80 km à travers la ville puis le long de la côte en direction de Cascais, sans oublier une petite portion d'autoroute (ce dont les voitures électriques ne raffolent pas). Le trafic plutôt dense a, certes, influencé notre consommation. À ce rythme, notre autonomie maximale serait de 135 bornes, sans adopter une conduite trop «virile». La Fluence se déplace dans un confort prévenant et c'est évidemment son doux sifflement qui surprend le plus. La direction paraît un peu trop légère et floue, mais grâce à une répartition des masses plus avantageuse, la Fluence Z.E. ne souffre plus de cette impression de lourdeur sur l'avant et perd sa tendance au sous-virage.

Dans le segment qu'elle occupe, la berline Fluence «normale» ne peut prétendre à une carrière commerciale intense. Sa déclinaison électrique avance par contre de sérieux avantages qui ne laisseront pas indifférent, surtout pas du côté des gestionnaires de flottes d'entreprises, premier secteur visé par Renault. Les particuliers intéressés par un véhicule électrique attendront plutôt la sympathique et compacte Zoë Z.E. (hatchback, 5 portes), annoncée pour 2012.

Dans cet article : Renault, Renault Fluence

NEWSLETTER

Les concurrentes