Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Quel modèle mérite de recevoir le prix de la meilleure voiture 2021 ?

Voter

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

BEST CAR AWARDS

Premier essai / Opel Astra : la Golf en ligne de mire

Le segment des moyennes compactes représente toujours quelque 25% des ventes totales de voitures neuves. La nouvelle Opel Astra est donc condamnée à réussir, surtout qu'il s'agit d'un modèle capital pour l'avenir de la marque. Première prise de contact.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

L'Opel Astra en est à sa 11e génération et la plus vendue des Opel (l'an dernier, la marque en a encore écoulé 230.000 unités) a été totalement renouvelée. Il ne fait aucun doute que cette voiture, qui s'inscrit une catégorie très importante pour Opel, est capitale pour la survie de la marque à long terme. Le constructeur de Rüsselsheim a choisi de rester dans le droit fil de la génération précédente pour ce qui est du style. En matière de technique et, surtout, d'allégement, la nouvelle Astra est par contre synonyme de sérieux progrès par rapport à sa devancière. Opel va commencer par commercialiser la 5 portes, qui sera rapidement suivie du break. D'autres carrosseries verront le jour ultérieurement.

  • Comportement routier vivant et agréable
  • Bonnes motorisations (surtout le 1.0 turbo)
  • Habitabilité en hausse/finition en progrès
  • 5 vitesses seulement (1.0 Turbo)
  • Borborygmes du Diesel toujours audibles
  • Certaines options assez chères

Ce qui change

On ne le penserait pas sans doute pas au premier abord, mais le fait est que tout, ou presque, est nouveau dans cette Astra ! La nouvelle carrosserie, dont le toit semble flotter, repose sur une structure inédite, tandis que la palette des motorisations a été presque totalement revisitée. Et surtout, la voiture est de quelque 200 kilos plus légère que sa devancière! La plate-forme (Delta 2) est également toute nouvelle. Elle reste fidèle à l'essieu de torsion arrière, pour des raisons d'encombrement, mais agrémenté d'une barre de Watt. La structure allégée a permis d'initier un effet boule de neige: la taille et le poids de nombreux composants ont pu être revus à la baisse, ce qui renforce l'impression de conduire une voiture moins pesante, et n'est évidemment pas sans intérêt en matière d'efficacité énergétique.

Comment ça roule ?

Sur la route, cette nouvelle Astra se révèle étonnamment légère à conduire, surtout en comparaison avec sa devancière. Son train avant s'avère plus incisif, sa suspension plus alerte et plus souple tout à la fois, tandis que les moteurs ont nettement moins de kilos à tirer. Parmi les versions qu'il nous a été donné d'essayer dans les Petites Carpates, en Slovaquie, celle qui nous a le plus séduit est certainement le tricylindre 1.0 turbo de 105 ch. Ce moteur se montre suffisamment puissant, dispense une agréable sonorité de tricylindre pas trop envahissante et ne consomme pas trop. Dommage qu'il soit associé exclusivement à une boîte de vitesses à 5 rapports manuelle ou – c'est pour bientôt – robotisée. Les autres motorisations essence sont le 1.4 atmosphérique, le 1.4 Turbo et le 1.6 Turbo. Côté Diesel, l'Astra 1.6 CDTI se décline en trois niveaux de puissance. Nous avons pu essayer la version la plus puissante (136 ch), qui s'avère souple et puissante, mais dont la sonorité est encore un peu trop typée Diesel.

Budget et équipement

La finition de base (Comfort) n'a pas droit au tricylindre 1.0 Turbo, mais s'équipe d'une version dépourvue de turbo du nouveau 4 cylindres 1.4 (100 ch). A 17.975 euros, cette Astra essence de base est très bien positionnée, mais l'agrément du nouveau tricylindre 1.0 Turbo (105 ch, 170 Nm) est incontestablement supérieur. Ainsi motorisée, l'Astra s'affiche à 20.075 euros en finition de base Edition. En attendant la 1.6 Turbo de 200 ch, qui viendra compléter la gamme par le haut et dont le prix n'est pas encore connu, la plus onéreuse des Astra essence n'est autre que la 1.4 Turbo de 150 ch, qui coûte 24.425 euros en finition haut de gamme Innovation.

L'Astra Diesel la moins chère développe 95 ch et est vendue 20.475 euros en finition de base. La plus chère est annoncée pour 136 ch et coûte 26.625 euros en finition haut de gamme. L'Astra peut recevoir une foule d'équipements optionnels que l'on ne retrouve souvent que sur des voitures plus chères. C'est par exemple le cas de l'éclairage matriciel à DEL Intellilux qui assure un éclairage beaucoup plus efficace que des optiques conventionnelles tout en tenant compte de la présence d'autres usagers de la route (déplacement du faisceau lumineux). Une option intéressante, mais qui coûte la bagatelle de 1.350 euros…

La concurrence

Est-il besoin de préciser ici que la rivale toute désignée de cette Astra est bien sûr la Volkswagen Golf. Aussi Opel a t-il tout mis en œuvre pour améliorer la qualité perçue et l'ambiance générale régnant dans l'habitacle. Les autres concurrentes naturelles de la nouvelle Opel sont la Citroën C4, la Ford Focus, la Peugeot 308 ou encore la Renault Mégane, sans parler des clones de Golf que sont la Seat León et la Škoda Octavia. Et il ne faudrait pas oublier la concurrence asiatique constituée par la Hyundai i30, la Kia Cee'd ou la Toyota Auris. Bref, du beau monde, ce qui est somme toute logique puisque nous sommes ici dans le plus important segment du marché…

Notre verdict

L'Opel Astra a mis autant d'atouts que possible dans son jeu pour donner du fil à retordre à la Volkswagen Golf, leader de la catégorie, dont l'image est pour le moment écornée. Parmi les qualités de la nouvelle Astra, on retiendra d'abord le rapport encombrement/habitabilité très amélioré et le poids en nette diminution qui amène plus d'agilité et de confort, sans oublier une toute nouvelle palette de motorisations. La lutte promet d'être une fois de plus sans merci, surtout que de nombreux autres concurrents annoncent, à plus ou moins brève échéance, d'importantes nouveautés au sein du segment.

Dans cet article : Opel, Opel Astra

BEST CAR AWARDS

NEWSLETTER

Les concurrentes