Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur les voitures "vertes" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Jaguar F-Pace SVR : Délicieusement anachronique

Avec le F-Pace, Jaguar a tapé dans le mille, qu’il s’agisse du véhicule proprement dit ou de ses résultats commerciaux. Aussi était-il écrit que la marque au félin en proposerait tôt ou tard une version hautes performances. Elle est arrivée…

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

SUV DAYS les 11 et 12 mai 2019

Venez découvrir gratuitement, en présence de nos journalistes, plus de 30 SUV

En savoir plus >>

Le concept

Depuis quelque temps déjà, JLR, comprenez Jaguar Land Rover, possède sa division SVO, pour Special Vehicle Operations. Cette entité, qui est en quelque sorte l’équivalent de M chez BMW et d’AMG chez Mercedes, ne s’attelle pas seulement à conférer un aspect plus sportif aux modèles des deux marques, mais en développe également des versions spéciales ainsi que des variantes plus musclées destinées à un public aux moyens financiers "haut de gamme". C’est le cas de la présente version SVR du F-Pace, qui s’est fait quelque peu attendre, suite à des problèmes intervenus chez certains sous-traitants. Ces soucis appartiennent à présent au passé.

Ce qui change

Qui dit performances à la hausse, dit également style en rapport. Jaguar s’est donc montré attentif à l’aspect visuel des choses, mais aussi à l’amélioration de l’efficacité du véhicule. C’est ainsi que les prises d’air supplémentaires que l’on remarque au niveau du bouclier avant, du capot et des ailes avant "virilisent" la voiture tout en améliorant son refroidissement et/ou ses qualités aérodynamiques. Les améliorations aérodynamiques concernent aussi les flancs du véhicule et son bouclier arrière qui intègre désormais un diffuseur avec une double sortie d’échappement de chaque côté. Au-dessus du hayon arrière, Jaguar a monté un impressionnant béquet repliable, toujours dans le but d’améliorer la stabilité et l’aérodynamique. Le F-Pace SVR repose de série sur des jantes de 21" en alliage léger forgé. Des éléments de 22" sont également disponibles. Les pneus arrière sont plus larges que leurs homologues avant, non seulement pour rendre l’engin plus sportif à l’œil, mais aussi parce que la transmission intégrale privilégie nettement les roues postérieures. Dans certains cas de figure, ce SVR est (presque) totalement entraîné par ses roues arrière. La proportion de couple transmise aux roues avant est d’ailleurs de 50% au maximum.

Le ramage et le plumage

Pour que le ramage soit à la hauteur du plumage; SVO n’y est pas allé par quatre chemins : il a tout simplement installé sous le capot le V8 5 litres à compresseur de la maison ! Il est annoncé ici pour 550 ch et 680 Nm. Il va toutefois sans dire que le reste de la technique a été revu en fonction de ce nouveau potentiel mécanique. C’est ainsi que la suspension bénéficie de nouveaux amortisseurs variables en continu, tandis que les ressorts de suspension ont gagné en fermeté : plus 30% à l’avant et plus 10% à l’arrière.

Le fameux différentiel actif à pilotage électronique qui équipe les versions les plus sportives des autres Jaguar est, ici aussi, de la partie. Quant aux freins, ils ont été optimisés: à l’avant on trouve des disques ventilés en deux parties de 395 mm de diamètre, alors qu’à l’arrière, ce sont des éléments de 396 mm qui effectuent le boulot.

La ligne d’échappement, enfin, a également été revue et corrigée: allégée de 6,6 kilos, elle est cependant de type actif, avec 4 lignes séparées jusqu’à l’arrière de la voiture. Elle est dotée de valves destinées à faire varier la sonorité pour rendre celle-ci plus évocatrice. Dans le même temps, cette ligne améliore les performances en réduisant la contrepression à l’échappement.

Comment ça roule

S’il y a quelque chose qui nous manquera lorsque la planète automobile aura pénétré totalement dans l’ère électrique, ce sera bien la sonorité d’un bon gros V8. Cela dit, le F-Pace SVR a d’autres arguments à mettre en avant que le son produit par sa mécanique. Jaguar revendique une vitesse maximale de 283 km/h et une accélération de 0 à 100 km/h en 4,3 s. Au volant, on le choix entre deux modes de fonctionnement différents. L’électronique adapte automatiquement la donne et agit via l’"Intelligent Driveline Dynamics" sur la direction, les lois de passage des rapports de la boîte de vitesses automatique à 8 rapports (d’origine ZF)-, la réponse de la pédale des gaz et les réglages d’amortissement.

Sur la route, la suspension est naturellement plus ferme que typée confort, mais le véhicule ne peut en aucun cas être qualifié d’inconfortable. Plus on roule vite sur les départementales françaises, parfois bien dégradées, plus la voiture apparaît efficace et confortable, bien aidée à ce niveau par d’excellents sièges sport. La stabilité se révèle convaincante alors qu’en virage serré, on sent nettement que la voiture donne priorité à l’essieu arrière, dans le sens où le sous-virage n’apparaît que très tardivement et que ce SVR a plutôt tendance à pivoter autour de son point milieu, de manière à améliorer la manœuvrabilité et la maniabilité de l’engin. Aux commandes de ce F-Pace SVR, on a vraiment l’impression de conduire une voiture plus petite et moins pesante que dans la réalité. Voilà qui est un fameux compliment si l’on veut bien se souvenir qu’il s’agit d’un gros SUV et pas d’une GTI !

Le budget

Il va de soi que ce "petit" bijou n’est pas donné : 102.710 euros pour être précis. À ce prix, on a cependant droit à un véhicule fort bien équipé et les options sont peu nombreuses au catalogue. Plus de 100.000 euros, ce n’est pas rien mais au vu de ce qu’offre ce SVR, cela ne nous apparaît pas exagéré. Le F-Pace SVR s’adresse naturellement à une clientèle cible limitée et, une fois de plus, on est en droit de se demander si des performances aussi élevées ont bien leur place sur un SUV, type de véhicule qui souffre, par définition même, d’un poids plus important et d’un centre de gravité plus élevé. Mais il y a, à l’évidence, de nombreux clients potentiels pour un véhicule de ce genre : il suffit de circuler fréquemment sur les routes belges pour s’en rendre compte.

Notre verdict

Cette remarque étant faite, l’acheteur potentiel d’un F-Pace SVR peut dormir sur ses deux oreilles : il optera, dans cette catégorie de prix, pour l’un des meilleurs SUV super sportif actuellement sur le marché !

Dans cet article : Jaguar, Jaguar F-pace

Rédigé par le