Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / DS 7 E-Tense 4x4 360 - Facelift et nouvelle version de pointe

Rédigé par Iwan Kneuts le

La DS 7 restylée est désormais également proposée en version E-Tense 4x4 360. Le Moniteur Automobile a essayé ce nouveau modèle phare.

Sommaire :

Concept

Représentant pas moins de 42 % des ventes totales de la marque, la DS 7 est la pierre angulaire de la gamme DS actuelle. Dans un segment où la plupart des acheteurs optent pour un SUV, cela n'a rien de révolutionnaire. Mais cela illustre l'importance de ce modèle, qui a déjà officié en qualité de voiture officielle du président français Emmanuel Macron. Ah, où sont passés les jours où les présidents français étaient conduits dans des versions spéciales des Citroën DS et SM, mais il s’agit là d’une autre histoire.

Le plus important aujourd'hui concerne le petit coup de frais de la DS 7, qui a maintenant cinq ans, avec laquelle la marque de luxe française veut souligner une fois de plus qu'elle combine expertise technique et élégance. Ou, comme le disent les Français eux-mêmes, "le raffinement est un voyage". Et oui, nous parlons de la DS 7 « tout court » désormais, l’épithète « Crossback » ayant disparu.

Nous commençons par la poupe, où des feux arrière à LED en forme d'écailles avec effet vortex permettent d'élargir visuellement la DS 7. Ce qui n'empêche pas la calandre plus large à l'avant, même si c'est surtout la signature lumineuse plus expressive qui retient l'attention, avec des voiles lumineux de part et d’autre qui font office de feux de jour. Le DS Light Veil, tel est son nom, s'inspire d'une technologie précédemment utilisée sur des concepts cars tels que la DS X E-Tense et la DS Aero Sport Lounge.

Grâce à quatre éléments lumineux verticaux constitués de 33 LED de chaque côté qui abritent une surface intérieure en polycarbonate peint, les lumières semblent briller à travers la couleur de la carrosserie. Les phares, au nom un peu moins poétique de Pixel Led Vision 3.0, sont également nouveaux et offrent un éclairage optimal. Les grands feux éclairent jusqu'à 380 m de distance et à 50 km/h, le faisceau s'étend sur une largeur de 65 m. Si cela ne suffit pas, la DS 7 peut être équipée de la vision nocturne : une caméra infrarouge qui détecte les piétons, les animaux et les obstacles jusqu'à une distance de 100 m.

Ceux qui veulent absolument une DS 7 avec une motorisation purement thermique, sans assistance électrique, verront leur choix limité au 1.5 BlueHDi 130, qui est d’office associé à une transmission automatique à huit rapports. Ce turbodiesel de 130 ch consomme en moyenne 5,5 l/100 km selon les normes WLTP et présente des émissions de CO2 de 143 g/km. En dehors de cette version, DS propose un trio de groupes propulseurs hybrides rechargeables. Tous trois partent de la même base : un moteur à essence turbocompressé de 1 598 cm3, développant 180 ch pour la E-Tense 225 et 200 ch pour les E-Tense 4x4 300 et 360. Les deux plus puissants associent ce 16 soupapes à deux moteurs électriques : un de 110 ch sur l'essieu avant et un de 113 ch sur l'essieu arrière. Nous arrivons donc à des puissances système de 300 et 360 ch, respectivement. La E-Tense 225, qui reste une simple traction, s'en tient à une assistance électrique de 110 ch sur l'essieu avant. 

Review 2022 DS 7 E-Tense 4x4 360 facelift

Conduite

Nous avons découvert la toute nouvelle DS 7 E-Tense 4x4 360, dont nous connaissons la combinaison hybride reprise de la Peugeot 508 PSE et de la DS 9 E-Tense 4x4 360, mais avec une batterie différente. Avec son pack de cellules d’une capacité de 14,2 kWh, la DS 7 la plus puissante peut parcourir officiellement 57 km sans émissions et peut monter jusqu'à 140 km/h en mode électrique. En exploitant toute la puissance combinée, le SUV de 1885 kg passe de 0 à 100 km/h en 5,6 s. Même si, bien sûr, ce n'est pas le style de conduite idéal pour atteindre la moyenne affichée de 1,8 l/100 km et les émissions de CO2 de 40 g/km. Cette dernière valeur est toutefois suffisamment basse pour que ce PHEV soit déductible à 100 % des impôts dans un contexte professionnel pour le moment (les règles changeront l'année prochaine).

Non seulement le moteur, mais aussi la suspension de la DS 7 E-Tense 4x4 360 ont bénéficié de la baguette magique de DS Performance. Les modifications les plus visibles sont les toutes nouvelles jantes équipées de pneus Michelin Pilot Sport de taille 245/35 R 21, et les disques de frein cachés au cœur de celles-ci, d'un diamètre avant de 380 mm. Cependant, le véritable secret de cette suspension plus sportive réside dans la réduction de la garde au sol de 15 mm avec des amortisseurs, des ressorts et des barres stabilisatrices modifiés. On notera également un élargissement des voies, de 24 mm à l'avant et de 10 mm à l'arrière. Qu'elles soient subtiles ou non, ces modifications rendent la version supérieure de la gamme DS 7 particulièrement agréable à conduire.

Cela ne signifie pas pour autant que la DS 7 E-Tense 4x4 360 soit aussi tranchante qu'un couteau. Le poids et la hauteur de caisse d'un SUV hybride rechargeable ne sont tout simplement pas les meilleurs amis d'une voiture aux ambitions sportives. À tel point que nous posons ouvertement la question de savoir si une marque aussi attachée au confort ne se tire pas une balle dans le pied en proposant un modèle doté d’une suspension aussi ferme. Car si l'on retient une chose de cette DS 7 rafraîchie, c'est bien la finition fine et luxueuse de l’habitacle, dans lequel l'écran tactile de 12 pouces joue un rôle de premier plan. L'interface retravaillée et entièrement configurable permet une utilisation plus intuitive, même si le menu composé de widgets demande un peu de temps pour s'y habituer. 

Review 2022 DS 7 E-Tense 4x4 360 facelift

Conclusion

La DS 7 E-Tense 4x4 360 combine le luxe que vous attendez d'une marque comme DS avec des performances sportives. Toutefois, elles ne sont pas d'un niveau suffisant pour nous inciter à troquer le confort DS des versions moins huppées, véritable signature de la marque, pour cette version "hautes performances".

Dans cet article : DS, DS DS 7

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une