Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Audi Q5 40 TDI : en toute continuité

On ne change pas une équipe qui gagne, mais avec quelques astuces, on peut s'assurer que le succès continue. Le lifting de l'Audi Q5 y parvient-il ?

Prix
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Concept

Pour rester dans la bataille dans le segment des SUV haut de gamme, Audi a montré sa dernière arme l'été dernier : le lifting du Q5, qui à l'époque s'était frotté aux Mercedes GLC et BMW X3 pendant plus de trois ans. Ce n'était pas un grand lifting, le style sobre mais épuré et donc intemporel du Q5 ne l'exigeait pas, mais parfois ce sont les détails qui font la différence.

Le système d'info-divertissement par exemple, qui dans le Q5 est toujours une tablette en haut du tableau de bord par opposition aux écrans intégrés (et même doubles) du reste de la gamme Audi, mais qui fonctionne avec le dernier système MIB3 et, de plus, est passé à 10,1 pouces. Les boutons de la console centrale laissent place aux commandes tactiles, tandis que l'assistant numérique d'Audi reconnaît également les commandes vocales naturelles. Sauf si vous utilisez Google Assistant ou Siri via Android Auto ou Apple CarPlay, bien sûr.

Mais un lifting comprend également une cure de rajeunissement extérieure, qu'Audi fournit sous la forme de nouveaux pare-chocs et blocs optiques. Les premiers donnent plus de présence au Q5, par ailleurs neutre, les seconds constituent même un point fort technologique. Les feux arrière sont équipés de la technologie OLED (en option), qui permet au client de choisir entre trois motifs lumineux, tandis que la forme des "pixels lumineux" change également lorsque le Q5 est mis en mode "dynamique" ou lorsqu'une voiture derrière lui s'approche trop près du pare-chocs. Les phares reçoivent également une nouvelle signature en "segments" et peuvent être équipés de LED matricielles avec un assistant intelligent pour les feux de route.

Comportement sur la route

Nous avons pu tester le lifting du Q5 avec le 40 TDI, un moteur Diesel de 2 litres pour 204 ch et 400 Nm qui utilise davantage d'aluminium pour réduire son poids, tandis que le système hybride doux sur 12 V permettrait de gagner encore 0,3 l/100 km. C'est un moteur souple qui n'a pas de problème avec les 1900 kg du, Q5 met sur la balance en état de marche, mais qui apprécie plutôt une conduite de loisir. À plus haut régime, le Diesel perd un peu de vigueur. Notre consommation durant l'essai était de 7,1 l/100 km selon l'ordinateur de bord, ce qui est assez proche de la valeur WLTP de 6,9 litres, mais encore un peu plus élevé que ce que nous attendions de ce groupe motopropulseur.

La suspension du Q5 est encore un peu plus ferme que celle de ses concurrents directs allemands, un effet qui est renforcé par les coussins tout aussi fermes des sièges, mais la suspension pneumatique optionnelle de notre modèle d'essai a permis de garder la voiture bien en main, même lorsque la route était très accidentée. Une taille de jante légèrement plus modeste que les 20 pouces de cette voiture élèverait le confort à un niveau supérieur. La garde au sol peut être réglée sur cinq niveaux, avec un bouton pratique dans le coffre pour abaisser le seuil de chargement si vous devez soulever des objets lourds.

Agréable mais sobre, ce sont deux mots qui décrivent très bien l'Audi Q5, et il en va de même pour l'intérieur. La sellerie mi-cuir noir n'est pas aussi belle que le cuir brun sur les photos de presse, mais la finition est impeccable, presque clinique. Un détail agréable, mais peut-être un peu trop démodé pour Audi, concerne le fonctionnement de la climatisation, avec des boutons clairement marqués (en métal !) et un petit écran qui donne plus d'informations dès que votre main s'approche.

Verdict

Audi joue la carte de la sécurité avec (le lifting du) Q5, donc on ne remarque pas grand-chose sur celui-ci. La combinaison moteur/boîte de vitesse ne déçoit pas, tout comme la qualité de construction et le confort à bord, même si il aurait pu être un peu plus doux. Le design ne vous fera pas vous retourner non plus, mais il contient quelques gadgets sympathiques, comme l'utilisation ludique de la technologie des (o)leds.

Le grand problème ? Le prix de près de 80.000 € pour notre modèle d'essai, même pas entièrement équipé (pas de toit panoramique, sellerie cuir intégral, chauffage des sièges arrière, HUD...). Et dire que nous pensions que les voitures électriques étaient chères...

  • Tenue de route très stable
  • Bonne combinaison moteur/boîte de vitesses
  • Commandes ergonomiques
  • Moteur un peu bruyant
  • Pas toujours les meilleurs matériaux
  • Prix élevé

Dans cet article : Audi, Audi Q5

Twitter: @yeelenm / Instagram: @yeelenm

NEWSLETTER

VENDRE VOTRE VOITURE AUJOURD'HUI

Essais

Nos essais

Les concurrentes

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche