Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Que recherchez-vous ?

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Qu'avez-vous pensé du Ford Explorer Plug-in Hybrid ?

Rédigé par Klaas Janssens le

Aux États-Unis, le Ford Explorer a une excellente réputation, mais en Europe, ce SUV est peu connu et mal aimé. Klaas Janssens, essayeur du Moniteur Automobile, a vérifié si cela est justifié.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Je ne suis pas un fan des voitures américaines, surtout pas des SUV à sept places. Mais le Ford Explorer a un nom, du moins aux États-Unis. Et ça me fascine un peu. Et ce n'est pas le moins important, car ce mastodonte est équipé d'un groupe motopropulseur hybride rechargeable sur la gamme européenne. Le Ford Explorer fait-il partie de ces voitures que nous négligeons injustement ? Un week-end à l'étranger, avec trois enfants et encore plus de bagages, devrait apporter la réponse.

Chouette

Ford Explorer PHEV AWD ST-Line

Mes enfants sont peu intéressés par les voitures. Une voiture de sport est petite et un SUV est grand, ils ne voient pas grand-chose d'autre. Sauf s'il s'agit d'une décapotable ou si la voiture d'essai est habillée d'une couleur vive, mais c'est rarement le cas en 2021. Mais le Ford Explorer peint en noir n'avait pas échappé à leur attention. Quelle étrange Range Rover c'est, ont-ils dit. Et ils avaient raison, car le design de la carrosserie ressemble effectivement à celui du spécialiste britannique du tout-terrain. Un compliment, je pense. Et ces deux doubles pots d'échappement... C'est bon !

C'est un gros SUV, de plus de 5 mètres de long et pesant près de 2,5 tonnes. Mais le système de propulsion hybride rechargeable fait que le Ford Explorer semble moins encombrant qu'il ne l'est en réalité. Le groupe motopropulseur hybride rechargeable associe un V6 3 litres très performant à un moteur électrique de 75 kW monté en parallèle, pour une puissance totale de pas moins de 457 ch. Grâce à la motricité offerte par la transmission intégrale, le Ford Explorer ne met que 6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Ridicule, bien sûr. Mais il peut le faire. Plus utile, mais moins sexy : la capacité de remorquage de 2,5 tonnes. Cependant, je n'ai pas de bateau et pas de cheval...

Bien sûr, le Ford Explorer n'est pas un vrai sept places, mais les deux sièges cachés dans le plancher de chargement de l'énorme coffre sont plus qu'un strapontin punitif. Il suffit d'appuyer sur un bouton pour les faire apparaître. La deuxième rangée de sièges peut également être glissée vers l'arrière, ce qui fait de la banquette arrière un endroit agréable à vivre. L'Explorer est également relativement silencieux à bord, si l'on ignore le bruit de roulement des gros pneus.

Les enfants n'ont pas compris l'écran vertical du module multimédia, mais en pratique, cette configuration est assez fonctionnelle. Ce serait encore mieux si vous pouviez faire pivoter l'écran, afin de pouvoir le regarder en mode portrait et paysage. Mais même sans cette fonction de pivotement, le système d'infodivertissement Sync convainc sans effort. Facile à utiliser, facile à lire et avec plus que suffisamment de fonctions pour que votre conduite soit agréable. Le système de navigation est de série, tout comme le système audio B&0.

Dommage

 Ford Explorer PHEV AWD ST-Line

L'équipement de série du Ford Explorer est extrêmement complet. Tout ce dont vous pouvez avoir besoin est inclus. Ce n'est pas la panacée, car le prix d'achat est élevé et la finition est médiocre. Les câbles de recharge peuvent être rangés dans un tiroir sous le plancher de chargement, mais les différents panneaux ne s'emboîtent pas bien et semblent trop fragiles pour un SUV qui aime s'associer aux voyages de découverte. On constate alors que le Ford Explorer reste une voiture américaine.

Vous le remarquez également lorsque vous essayez d'utiliser le potentiel de performance du groupe motopropulseur hybride rechargeable. La carrosserie du Ford Explorer semble manquer de rigidité, ce qui fait que les ambitions dynamiques se heurtent rapidement aux lois de la physique. Le volant merveilleusement adhérent fournit un certain retour d'information, la suspension contrôle raisonnablement les mouvements de la carrosserie et la fonction de vectorisation du couple assure une certaine précision de conduite. Mais par rapport à ce à quoi les modèles Ford européens nous ont habitués...

Le groupe motopropulseur hybride rechargeable est alimenté par une batterie de 13,6 kWh et promet une autonomie de près de 50 kilomètres en mode électrique. La consommation moyenne standard est de 2,9 l/100 km, soit l'équivalent de plus de 70 g/km de CO2. Mais ce sont des valeurs très théoriques. Après 25 km, le courant s'épuise et la consommation de carburant passe à 10 litres. La valeur ajoutée du groupe motopropulseur hybride rechargeable est donc très limitée, tant en termes de taxes que de coûts d'utilisation. Même s'il est agréable de traverser le centre-ville en silence.

Donc

Le Ford Explorer se conduit plutôt bien, mais il est en fait trop grand, trop lourd et donc trop encombrant. Le groupe motopropulseur hybride rechargeable est très performant, mais nécessite un peu d'essence en retour. Et de l'énergie, du moins tant que le bloc-piles durera. Et la finition générale est médiocre, même si l'on tient compte de l'équipement de série généreux. Après tout, nous parlons d'un SUV d'une valeur de 80.000 €.

Alors oui, je comprends pourquoi le Ford Explorer n'est pas commercialement très populaire en Europe. Mais je le trouve beau et j'aime le conduire. Ce SUV n'est pas alourdi par la surcharge cosmétique qui caractérise la concurrence allemande et il apparaît comme plus authentique que les sept places des constructeurs asiatiques.

 

 

Dans cet article : Ford, Ford Explorer

Channel Manager Produpress Websites

Twitter: @janssensklaas / Instagram: @kjanssens_pro

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une

Trouvez l'assurance qui vous convient
  • Trouvez l'assurance qui vous convient

  • Le Moniteur Automobile, en partenariat avec Hopala, vous aide à trouver l'assurance auto qui correspond le mieux à vos besoins.

  • Commencer la recherche