Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Porsche 911 Carrera 4S Cabriolet : légende à l’air libre

Dévoilée dans les pots d’échappement du coupé, la nouvelle 911 «992» cabriolet joue les séductrices avec une ligne élégante et un châssis plus affûté que jamais. Surtout, elle promet une expérience sensorielle plus enivrante que le coupé. Serait-elle sur le point de lui voler la vedette?

  • Avis Rédaction 16.01/20

Sommaire :

Chez Porsche, on ne traîne pas. Quelques mois seulement après avoir découvert le nouveau coupé 911 «992», nous voilà déjà au volant de son pendant découvrable en configuration Carrera 4S. Plus lourde de 70 kg, mais disposant des mêmes atouts techniques, la Neunelfer Cabrio revendique des performances très similaires, du moins sur le papier. Sa capote en toile très compacte (23 cm de haut pour 55 de long une fois repliée) lui confère un profil plus effilé que jamais et ne la pénalise quasiment pas sur le plan aérodynamique, puisqu’elle affiche un Cx de 0,30, contre 0,29 pour le coupé. Particulièrement chic dans cette livrée bleu océan, l’icône de Stuttgart entend bien faire honneur à sa lignée, dont le premier modèle remonte à 1982 avec la présentation de la 911 SC Cabrio au salon de Genève, sur la base de la série «G».

  • Intégration réussie de la capote
  • Aptitudes dynamiques de haut vol
  • Confort de marche (insonorisation, amortissement)
  • Sonorité autenthique et allonge du flat 6
  • Boîte PDK toujours aussi impressionnante
  • Inévitable prise de poids
  • Qualité perçue de certains matériaux
  • Intérêt limité de la transmission intégrale
  • Visibilité périphérique capote fermée
  • Prix indécent de certaines options

Dans cet article : Porsche, Porsche 911

Rédigé par le