Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes !  Let’s do it !

YOUNGTIMERS RALLY ? Les pré-inscriptions sont toujours ouvertes ! Let’s do it !

S'inscrire

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Peugeot 508 1.5 BlueHDi : Retour au hayon

Sans changer de nom, la Peugeot 508 a troqué sa stature de berline classique contre une silhouette de coupé plus séduisante. Mais au-delà des apparences, la lionne s’est-elle aussi donné les moyens d’impressionner dans un segment dominé par les rudes allemands? Verdict par l’essai de la version 1.5 BlueHDi 130.

  • Avis Rédaction 15.79/20

Sommaire :

Dans la foulée de ses derniers SUV à succès, Peugeot poursuit son offensive de séduction dans le segment des berlines. Le 8 étant désormais figé chez Peugeot – en signe de l’infini, selon le marketing –, la 508 ne change plus de nom, mais elle a revanche remis tous ses acquis à plat, pour mieux se réinventer. Au diable les lignes classiques et la silhouette à 3 volumes bien marqués, la lionne se rapproche des tendances par une ligne plus élancée... plus Sportback, comme on dit chez les gars d’outre-Rhin. Chez Peugeot, on ne nie d’ailleurs pas s’être inspiré des fameuses berlines aux anneaux pour redéfinir le cahier des charges de la 508. C’est ainsi que la nouvelle venue adopte un hayon en remplacement du couvercle de malle séparé d’avant et, pour le sex-appeal, des portes dépourvues d’encadrement de vitre, comme celles des vrais coupés. Ajoutez à cela un nez qui fait ressortir toute la félinité du modèle et une poupe aux feux épurés, et vous avez là un modèle à la personnalité bien affirmée, comme la marque n’en avait plus vraiment proposé depuis la 504. Pour l’anecdote, on notera que la 508 lui rend d’ailleurs un petit hommage en remettant ses trois chiffres à l’honneur à l’avant du capot.

  • Style affirmé, présentation soignée
  • Compromis confort/comportement dynamique
  • Poste de conduite original (petit volant)
  • 1.5 BlueHDi volontaire et sobre
  • Finition (matériaux, assemblage) sérieuse
  • Ergonomie critiquable (petit volant)
  • Confort perfectible à l'arrière (sièges, espace)
  • Insonorisation du 1.5 BlueHDi un peu juste
  • Commande de boîte manuelle négligée
  • Aides à la conduite parfois trop intrusives

Dans cet article : Peugeot, Peugeot 508

Rédigé par le