Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / BMW 220i Coupé: Gardienne du temple

Rédigé par Cedric Derese le

Séduisante et bien équilibrée, dans ses lignes comme dans ses masses, la BMW Série 2 Coupé a aussi l’énorme privilège de conserver son architecture de propulsion. Et cette version 220i de nous ramener directement aux racines du Freude am fahren. Vraiment? Texte: Cédric Derèse | Photos: Julien Mahiels

  • Avis Rédaction 15.80 /20

Sommaire :

BMW croit toujours fermement au plaisir de conduire – Freude am fahren en allemand – et nous le prouve une nouvelle fois avec cette Série 2 Coupé (G42). Une auto de 4,54 m de long – soit à peu près la longueur d’une Série 3 Coupé (E90) de 2004, celle dessinée par Chris Bangle pour les non coutumiers des codes BMW – qui marie habilement les nouveaux codes de style de la marque avec un châssis issu du meilleur tonneau, bâti dans le respect des traditions du constructeur de Munich. Lisez là que si les Série 2 Gran Coupé, Active Tourer ou même Gran Tourer sont toutes devenues des tractions (et reposent sur la plateforme Untere Klasse 2 de la Série 1), la Série 2 Coupé reste une pure propulsion. Voilà qui met déjà l’eau à la bouche!

  • Présentation soignée, finition léchée
  • Châssis réussi (confort/dynamisme/fun)
  • Commandes agréables (direction, freins)
  • Moteur 2 litres (184 ch) sans caractère
  • Consommation à surveiller
  • Palettes au volant trop petites

Dans cet article : BMW, BMW Série 2

Essais

Nos essais

Stocks

Voitures de stocks à la une

Occasions

Voitures d'occasions à la une