Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur la mobilité "verte" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Mazda CX-30 : L’esthétique efficace

Dans un monde automobile qui tend vers l’uniformité, la firme d’Hiroshima cultive le droit à la différence avec un talent certain. Le Mazda CX-30 réussit même le pari de créer un SUV compact aux lignes originales dont le ramage vaut le plumage. De quoi concurrencer la Peugeot 3008 ?

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Ce doit être ça, la logique nipponne: comment s’appelle un modèle qui se situe entre le CX-3 et le CX-5 ? CX-30, pardi! Plus sérieusement, le modèle CX-4 existe déjà en Asie. D’où cette dénomination qui permet aussi au dernier SUV en date de rappeler qu’il possède une bonne partie de l’ADN de la Mazda 3. Avec ses 4,39 m de long (soit 120 mm de plus que le CX-3 et 150 mm de moins que le CX-5) et 1,79 m de large, il revendique avant tout un caractère urbain tout en prônant la facilité d’accès à bord grâce à une garde au sol de 175 mm et un bel espace dans l’habitacle.

Comment ça roule

Il y a deux choses qui frappent au volant du Mazda CX-30: le petit temps d’adaptation nécessaire pour retrouver les sensations d’un moteur atmosphérique et la remarquable qualité d’insonorisation de l’ensemble. Le bruit du groupe est à peine perceptible, ceux liés au roulage pratiquement inexistants. Ce qui confère à l’engin un bon degré de zénitude.

Pour le reste, nous avons apprécié ce train avant accrocheur et la tendance à virer à plat pour un véhicule de ce type. Mais c’est l’assise offerte au conducteur qui sera sans doute la plus appréciée. Manifestement, les ingénieurs nippons y ont beaucoup travaillé. Les passagers y seront sensibles, eux aussi. En particulier les personnes corpulentes, pour qui l’accès à bord est facilité par des sièges adaptés. Quant au volume destiné aux bagages, il est dans la moyenne: 430 l, 1406 l banquette rabattue. Par ailleurs, l’accès au coffre est très aisé grâce à une hauteur de chargement de 731 mm.

Notre verdict

Avec le CX-30, Mazda explore un segment qui lui était inconnu jusqu’ici. Le look original et la qualité de vie à bord devraient permettre au constructeur japonais de poursuivre sa route dans la spirale de la réussite. La preuve qu’il ne faut pas se fondre obligatoirement dans la masse des SUV communs et du downsizing pour proposer un véhicule séduisant.

  • Look original
  • Insonorisation
  • Assise du conducteur
  • Moteurs sans caractère
  • 2 places à l’arrière
  • Volume du coffre honnête, sans plus

Dans cet article : Mazda, Mazda CX-30

Rédigé par le