Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

MY GREEN CAR

Tout sur la mobilité "verte" dans MY GREEN CAR

DECOUVRIR

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais courts / Renault Grand Scénic 1.7 dCi 150 : l’homogène

Renault a donc remplacé sa gamme de moteurs dCi. Exit le 1.5 et le 1.6 au profit d’un nouveau 1.7 dCi qui, dans sa version la plus intéressante, produit 150 ch à bord des Scénic et Grand Scénic.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Ce qui change

Vieillissante, la gamme de Diesel chez Renault devait être renouvelée. L’origine du renouvellement se trouve bien évidemment dans les nouvelles normes de dépollution (WLTP) et dans la nécessité pour être efficace aujourd’hui à recourir à un catalyseur DeNox avec injection d’adblue (SRC) plutôt qu’à un simple piège à NOx. Le 1.7 dCi en fait évidemment usage tout comme l’autre nouveau moteur, le 2 litres dCi de 160 ou 200 ch, mais qui est actuellement réservé à l’Espace et au Talisman. Sur la gamme Scénic, le 1.5 dCi a cédé sa place tout comme le 1.6 dCi. C’est désormais un seul nouveau moteur qui officie à leur place : le 1.7 dCi qui offre 120 ou 150 ch.

Comment ça roule

Le Scénic – et le Grand Scénic dans le cas qui nous occupe – reçoit donc le 1.7 dCi en lieu et place du 1.6 dCi de 130 ou 160 ch. Le nouveau venu annonce dans sa version la plus favorable, 150 ch à 3500 tr/min et un couple de 340 Nm à 1750 tr/min.

Sur le papier, les performances déçoivent un peu car Renault annonce un 0-100 km/h couvert en 12,4 s, ce qui est moins bien que l’ancien dCi 160 (10,7 s) et encore moins bien que le dCi 130 (11,1 s). La vitesse de pointe progresse par contre avec 208 km/h contre respectivement 200 et 195 km/h. Ce recul en performances s’explique en partie par une valeur de couple en stagnation. Aux 340 Nm du 1.7 dCi, le 1.6 dCi 160 en opposait 380 et le dCi 130, 320.

Alors que le 1.7 dCi de 120 ch nous a convaincu par sa souplesse à bas régimes, on ne peut pas en dire autant de cette version 150 qui, bien que plus vigoureuse dans ses accélérations, se montre trop bruyante. Le moteur est vibrant à bas régimes et donne de la voix à tous les étages, particulièrement dans les phases transitoires. À allure stabilisée, ça reste heureusement acceptable. Dans le même temps, l’inertie à bas régimes apparaît aussi plus pénalisante tout comme la commande de boîte manuelle (6 rapports) qui accroche et se montre peu consistante. Côté consommation, notre moyenne s’est établie autour des 7 l/100 km. Rien d’exceptionnel et certainement pas un progrès non plus par rapport au 1.6 dCi.

Notre verdict

Le Grand Scénic ne gagne pas au change avec ce nouveau 1.7 dCi de 150 ch qui se montre plus bruyant et pas spécialement plus sobre que le 1.6 qu’il remplace. On est donc un peu déçu, même si on ne passera pas sous silence non plus les qualités exceptionnelles de ce monospace qui reste, d’un point de vue pratique, le plus abouti de sa catégorie. Le 1.3 TCe « essence » de 160 ch est 400 € moins cher. Et autrement plus convaincant !

  • Confort global de marche
  • Habitabilité
  • Astuces et finition
  • Moteur bruyant
  • Commande de boîte désagréable
  • Prix élevé

Essais liés

Dans cet article : Renault, Renault Grand Scénic

Rédigé par le

Les concurrentes