Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / BMW Série 5 : Conservatrice mais branchée !

La 7e Série 5 clame que sa valeur ajoutée est moins un plus en dynamisme qu’en connectivité et aides à la conduite, et viendrait dès lors de sa capacité à vivre les bouchons et à trouver un parking online…

  • Avis Rédaction 15.64/20

Sommaire :

Par les temps qui courent, les marques allemandes à image sportive ont bien du mal à défendre la quête de performance qu’elles défendaient depuis toujours. Elles ne peuvent qu’acter les attentes du client, de plus en plus porté par le besoin de rester connecté et, partant, d’être plus largement assisté dans sa conduite. On ne s’étonne plus de voir les conférences des premiers essais routiers se focaliser sur la connectivité et les aides actives à la conduite, chaque fois plus intrusives. Normal, dès lors, que les progrès (si progrès il y a!) en performances et comportement passent au second plan.

  • Confort véritable, finition sans faille
  • Raffinement des aides à la conduite et de la connectivité
  • Conduite dynamique encore suggérée
  • Trop de fonctions à désactiver pour impliquer un conducteur actif
  • Conduite «presse-boutons»
  • Certes mieux équipée, mais plus chère en base

De fait, comme sa concurrente directe la Mercedes Classe E, la nouvelle Série 5 franchit une étape de plus vers la conduite automatisée, sans toutefois aller aussi loin. Il nous est néanmoins difficile de gloser sur un quelconque meilleur degré d’implication aux commandes, si ce n’est, encore une fois, en poussant sur le bouton de mode ad hoc (Sport, Sport Plus, Individuel) et à la condition d’avoir le châssis M!

Dans cet article : BMW, BMW Série 5

Rédigé par le

Les concurrentes