Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Nissan Micra 1.0 IG-T : Variations autour d’un 999 cc

La Micra poursuit sa trajectoire avec une innovation de taille : son 3 cylindres se propose en trois déclinaisons. La version 100 chevaux est disponible avec boîte manuelle ou CVT mais un bloc différent affiche 17 chevaux supplémentaires.

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Le concept

Sacrée carrière que celle de cette petite Nissan. Après de timides débuts sur le Vieux Continent, sa notoriété a explosé en 1993 grâce à son titre de Voiture de l’Année. On se souvient aussi de la 3e génération et de sa bouille rondouillarde qui a eu le mérite de séduire autant les jeunes que les conducteurs expérimentés.

La 5e Micra ne manque pas d’arguments, elle non plus. Son look bien dans l’air du temps l’a d’ailleurs classée parmi les finalistes du concours « Car of the year 2017 ».  Cette fois, à défaut de proposer un facelift, c’est sous le capot que les ingénieurs de l’Alliance ont bossé pour nous proposer un moteur plus performant.

Ce qui change

Tout en gardant au catalogue le moteur essence de 71 et de 90 chevaux (jusqu’à épuisement du stock pour cette dernière) et la version diesel (1461 cc et 90 chevaux), Nissan propose désormais un 3 cylindres plus agréable : l’IG-T 100, comme le nombre de chevaux dont il dispose.  A priori, c’est vers la version équipée de la boîte manuelle que se tourneront 80 % des clients belges de la Micra. Il est vrai que ce groupe a de quoi séduire…

On est loin de ces ‘trois pattes’ poussifs à la sonorité presque irritante qui fleurissaient, voici une vingtaine d’années, sur le Continent. Le 999 cc mitonné par les dresseurs de puces de l’Alliance en est la preuve. Ce groupe offre de jolies prestations pour une telle cylindrée qui, bien entendu, fait appel à la magie du turbo.

La Micra est la première voiture de l’Alliance à s’équiper de ce moteur. On imagine qu’on le retrouvera bien vite dans la Juke et, peut-être, dans la Qashqai. Ses concepteurs ne sont pas peu fiers d’affirmer qu’il bénéficie d’une technologie unique et respecte la norme antipollution Euro 6d-Temp. Cette version 1,0 IG-T remplace le moteur à essence de 0,9 l. Il est aussi plus puissant d’une dizaine de chevaux et plus coupleux de 20 Nm. Ce qui ne gâche rien, c’est qu’il est encore plus sobre (0,6 à 0,7l/100 km en moins) par rapport au groupe précédent. Ses émissions de CO2 sont aussi réduites de 13 à 15 g/km selon la finition.

Comment ça roule

C’est vrai qu’à son volant, cette Nissan Micra inspire la sérénité. Ses dimensions, les performances agréables de ce 3 cylindres suralimenté en font une citadine respectable. Mais la berline compacte à hayon ne rechignera pas à de longs trajets sur autoroute sans casser en deux conducteur et passagers.

Cependant, c’est sans doute avec la boîte automatique Xtronic que le conducteur appréciera le plus la Micra. Sur notre réseau régulièrement embouteillé, dans nos villes congestionnées, cette transmission à variation continue (CVT) est une ode à la zénitude. Parfaitement étagée, elle distribue la puissance avec une infime nuance. Les techniciens de Nissan affirment que cet agrément de conduite est obtenu grâce à la technologie « D-Step » qui lui permet de se distinguer d’une boîte CVT classique. Selon eux, elle affiche également des rétrogradages plus rapides et offre une réduction de la consommation (5,0 l/100 km en cycle mixte d’après les chiffres officiels).

Budget

La Nissan Micra, qu’il s’agisse de la version 100 chevaux en boîte manuelle ou auto ou de la version 117 chevaux, se décline en cinq finitions. En entrée de gamme (Visia), elle coûte 16.840 € (TVAC). Mais il faudra débourser 21.490 € pour la Tekna la plus puissante.

Notre verdict

Dans le milieu en constante ébullition du segment B où il convient de ne pas se reposer sur ses lauriers tant la concurrence fait rage, la Nissan Micra se relance parfaitement grâce à une motorisation aussi sobre que performante. La version 100 chevaux est particulièrement réussie, surtout avec la transmission CVT XTronic. Avec elle, on subit moins les embouteillages et on prend même du plaisir sur les routes sinueuses. En résumé : une voiture politiquement correcte qui laisse la part belle au conducteur.

  • Moteur agréable en version 100 chevaux
  • Boite XTronic parfaitement étagée
  • Train avant précis, efficace
  • Léger temps de réponse en version 117 chevaux
  • Insonorisation perfectible
  • Habitacle sans grand relief

Dans cet article : Nissan, Nissan Micra

Rédigé par le