Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essais blog / Fiat Panda City Cross Hybrid : avantages et inconvénients

Il est loin le temps où rouler en Panda de base – la première génération –, était un choix de fauché et/ou de pensionné. Aujourd’hui, grâce à la Panda 3, on peut être raide et rouler en hybride !

  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

La recette est simple: une solution hybride peu compliquée (12V) dans une voiture bien amortie (8 ans de carrière, déjà). Un petit mille 3 cylindres de 70 ch assisté par un alterno-démarreur de 3,6 kW et une petite batterie au lithium. Timide, l’hybride ? Certes, mais sans complexe et évidente de cohérence commerciale par rapport au verdissement du parc automobile. Avec ses 89 g/km de rejets de CO2, aucune crainte, et pour encore longtemps, de vous faire éjecter des centres-villes et de voir vos taxes s’envoler. Difficile de trouver plus sobre, sur quatre roues.

Chouette

Essai Blog Fiat Panda City Cross Hybrid

Si ses données techniques invitent à sourire, la Panda ne lambine pas. Le coup de pouce électrique installe même une agréable sensation de dynamisme en souplesse, la turinoise s’accommodant très bien d’une agglomération nerveuse et nous a même étonné par sa capacité à croiser à 120-130 km/h sereinement (sans moteur hurlant) sur autoroute.

Grâce aux vertus de son montage hybride, la consommation peut descendre très bas. Notre moyenne globale s’est fixée à 4,4 l/100 km sur plusieurs centaines de bornes menées hors autoroute, et 5,4 l/100 km en privilégiant les portions rapides. Un petit chameau qui avec seulement 38 litres vous emmène déjà loin avant l’étape-essence.

Le look City Cross se distingue par sa suspension relevée et des roues plus épaisses qui gomment convenablement pas mal d’aspérités routières – et les dos d’âne - au profit d’un certain confort. La discrétion du trois cylindres (à bas régimes), la maîtrise de ses vibrations et son isolation phonique, mais aussi le moelleux (relatif) des sièges avant renforcent le sentiment de bien-être… si on ne force pas trop sur le champignon.

Et puis, il y a cette «ambiance Panda» ! Une sorte de légèreté assumée privilégiant la sympathie, dehors comme dedans. Au volant, l’assise légèrement surélevée, l’habitacle lumineux, la visibilité facile et le gabarit de puce urbaine distillent une légèreté jouissive au moment d’emprunter le maillage serré des ruelles et boulevards, des parkings étroits et autres joyeusetés urbaines. Enfin, comme déjà évoqué, envisager l’achat de cette hybride n’a rien d’une peine de prison économique. Grâce aux nombreuses promos en cours, une City Cross hybride coûte à peine plus de 12.000 €. 

Dommage

Essai Blog Fiat Panda City Cross Hybrid

Difficile de trouver à redire face au condensé de bon sens… à condition d’être ouvert à cette forme de désinvolture dans le design, les couleurs et le style, en particulier de cette version City Cross. Et oui, le plastique règne en maître et les portes claquent, ce qui fendille un peu le vernis des premières impressions. Pour les plus modérés, la Panda Hybrid existe en version Easy, plus discrète.

Technologiquement, la Panda ne peut masquer les rides de sa plateforme excluant les assistances de sécurité dernier cri et obligeant le conducteur à composer avec une connectivité larguée par les attirails modernes. Le poids des ans se ressent aussi au volant. Sans parler de sportivité, la caisse n’a pas la rigueur et le dynamisme des petites dernières du segment.

Enfin, même si nous saluons le caractère bien rond de ce moteur en ville et sur autoroute, ses limites en accélérations et en reprises vous frustreront tôt ou tard. Quelle longueur entre les rapports ! À quatre dedans dans la côte de Wellin sur la E411, la patience est de mise, de même que la résistance au stress sous la pression des SUV et berlines premium tolérant peu la présence d’une Panda sur leur trajectoire… Oui, gabarit et puissance régissent toujours les rapports entre automobilistes, on espère ne rien vous apprendre. Bref, à l’aise en ville, moins en dehors.

Et donc ?

La Panda a beau être en fin de carrière, la City Cross Hybrid brille pourtant de modernité en prouvant qu’il est (déjà) possible de rouler «vert» à moindre coût et sans s’inquiéter du devenir de son auto à moyen et, sans doute, plus long terme. Et ce, sous une présentation et un bilan routier plutôt agréables.   

Dans cet article : Fiat, Fiat Panda