Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

Salon auto de Bruxelles 2019 / Salon auto de Bruxelles 2019 – Les motos

Petite sélection non exhaustive, par catégories, des vedettes « motos 2019 » à ne pas manquer.

Sommaire :

Les automobilistes ne savent plus à quel saint-constructeur se vouer (carburant, fiscalité),
les embouteillages n’ont jamais été aussi denses en 2018 et la ponctualité des transports
en commun reste un vaste débat. Et si, plus que jamais en 2019, votre meilleure résolution mobilité était d’intégrer un deux-roues motorisé dans vos déplacements? Tous les jours ou au coup par coup, en fonction de vos besoins, de l’actualité sur les routes ou de la météo, bref, pour le plaisir ou par nécessité, ne vous privez pas de passer par les palais 8 & 9, de part et d’autre du patio.

 

Les électriques

Harley-Davidson LiveWire - Electric dream

Qui va encore cataloguer Harley-Davidson de marque conservatrice? Avec la LiveWire, première moto électrique de la marque à apparaitre au catalogue dès 2019, peu sont ceux qui attendaient Harley sur ce terrain-là. Aucune donnée technique officielle ne circule, mais l’engin, typé roadster sportif (cadre alu, suspensions et freins sport), promet d’être marquant. Sans doute la moto la plus attendue de 2019.

Vespa Elettrica - Volte Vita

Cette fois, la Vespa Elettrica (qui n’est pas la première Vespa électrique de l’histoire de la marque) passe au stade de la commercialisation! Son moteur de 4 kW et 200 Nm (pour un poids de 130 kg) bruisse comme les ailes d’une vraie guêpe et lui offre des performances légèrement supérieures à celles d’un 50 cc thermique, ainsi qu’une autonomie de 50 km. Pour la recharge, comptez 4 heures sur le 220V. Chère? Un peu: 6.479 €, mais le rapport prix/style/branchitude semble imbattable.

 

Zero Motorcycles – Tesla à deux roues

Présente depuis 13 ans, Zero Motorcycles est une marque pionnière dans le deux-roues 100% électrique. Le constructeur californien (comme Tesla) fait évoluer ses modèles Dual Sport (modèle DSR à l’image) en leur offrant plus de puissance et d’autonomie. À ce sujet, une Zero Motorcyles peut accomplir 223 miles en environnement urbain ou 112 à vitesse autoroutière. Les accélérations sont sensationnelles et, globalement, le comportement est celui d’une moto moderne.

 

Kymco Ionex- Programme chargé

Grosse actualité électrique chez le taiwanais Kymco avec pas moins de trois nouveautés cette année, dont le Like EV 110, petit modèle populaire disposant d’une batterie amovible, à recharger chez soi, au boulot ou sur une borne spécifique (le réseau Ionex, développé par Kymco).Dans tous les cas, sa batterie amovible et interchangeable en quelques secondes, vise donc à rendre l’utilisation du scooter sans temps mort. Le Like EV 110 (photo) développe 3 kW et 124 Nm, mais Kymco ne communique pas encore sur le prix et l’autonomie de l’engin.

 

Les trails

BMW GS 1250 Adventure  - Boxer pointu

Dévoilée en Première belge à Bruxelles, la R 1250 GS Adventure, comme les autres boxers, adopte le nouveau bloc 1250 Shiftcam à distribution variable et conforme à la norme Euro 5 (la plus élevée en matière de motos). Avec 136 ch et 143 Nm la big géesse revient plus véloce que jamais, prête à sauter d’une dune à l’autre, même si la plupart des acheteurs ne quitteront jamais le bitume. Comme toujours, l’Adventure exacerbe le côté aventurier de la moto, notamment avec son grand réservoir de 30 litres. 18.560 €

KTM 790 Adventure (R) - Duke des dunes

Reprenant le bicylindre parallèle de 800 cc découvert avec le roadster Duke 790, KTM nous sort un authentique trail plein de saveurs, l’Adventure 790. Roues de 21’’ à l’avant et 18’’ à l’arrière, réservoir de 20 litres (plus de 400 km d’autonomie promis), peintures et look typés rallye, ça donne envie! Les 95 ch privilégient la souplesse à bas régime, un plus en usage quotidien et/ou offroad. En outre, ce bloc peut parcourir 15.000 km entre deux entretiens.  La déclinaison 790 Adventure R se veut plus typée offroad avec de plus grands débattements de suspensions.

Moto Guzzi V85 TT - Enduro classico

Moto Guzzi est surtout connu pour ses petits roadsters branchés, mais veut maintenant se refaire une place dans le segment trail. Après la mise à la retraite de la Stelvio voici donc la V85 TT, un trail plutôt classe et empreint d’une certaine personnalité. Son nouveau V-twin de 853 cc développe 80 ch, bien assez pour rouler sa bosser dans toutes les conditions, toute l’année. Commercialisé dès 2019, il coute environ 12.000 €, un tarif plutôt bien placé par rapport à la concurrence.

Versys 1000 (SE) - Inspiration H2

Le trail Kawasaki Versys conserve sa singularité technique (un moteur à 4 cylindres quand les concurrents sont tous en bi- ou tricylindre) et évolue en 2019 avec un style inspiré du modèle phare, l’hyperpuissante H2. Comme cette dernière, la version SE de la Versys 1000 jouit également de suspensions à pilotage électronique et son 4 cylindres est peaufiné pour un rendement encore plus fin et onctueux.

Yamaha Ténéré 700 - Retour dans le désert

Ténéré, ce n’est pas rien dans l’inconscient du motard. Succédant à une longue lignée de trails pur jus depuis la XT500 de 1976, la nouvelle Ténéré 700 draine derrière elle 40 ans de victoires en rallyes et d’aventures globales. Dans son châssis compact spécifique, plus de monocylindre, mais le bicylindre parallèle de 689 cc de 74 ch issu du roadster MT700. Comme les vraies, elle adopte des roues de 21 et 18’’. Les 16 litres de son réservoir promettent 350 km d’autonomie.

Scooters

MP3 300 HPE - MP3 compressé

Le tricycle Piaggio MP3 poursuit sa carrière dans les grandes villes européennes et séduit toujours autant d’automobilistes par le fait qu’il ne réclame pas de permis spécifique (un B suffit). Dernier en date, dévoilé au Salon de Milan en novembre dernier, l’inédit MP3 300 HPE se veut une variante plus compacte et légère, car le gabarit du MP3 «normal» (toujours au catalogue) constitue parfois un obstacle. Sur la balance, certes, mais aussi au nouveau du design plus fin. Son monocylindre 278 cc de 25 ch est retouché pour délivrer plus de souplesse.

BMW C 400 GT – Mono premium

Après le GT urbain C 400 X, BMW le décline en C 400 GT, nettement plus cossu et premium et, par conséquent, mieux adapté au quotidien des navetteurs empruntant les grands axes. Son monocylindre 350 cc de 34 ch lui assure des performances très correctes. Équipé comme une voiture, le 400 GT possède notamment un tableau de bord TFT multifonction et un éclairage par diodes. Prix : 7.999 €.

Honda Forza 125 - Tout d’un grand

Star du segment des scooter 125, le Forza vient d’évoluer en adoptant un style plus aiguisé et, surtout, un éclairage 100% diodes. Son équipement connait une belle montée en gamme avec, notamment, une fenêtre numérique au tableau de bord et, surtout, un pare-brise à réglage électrique. Son monocylindre 125 cc à 4 soupapes conserve ses 15 ch pleins de fougue. Bref, tout est fait pour que le Honda reprenne une longueur d’avance.

Sym Maxsym TL - Taille Max

Le taiwanais SYM commercialise un nouveau maxiscooter haut de gamme qui ne manquera pas de titiller les Kymco AK550 et Yamaha TMAX. Pour tenter de s’imposer, il se dote d’un bicylindre de 465 cc et 46 ch ainsi que d’une suspension arrière assez originale («oscillante») et une transmission finale par chaine (structure plus légère qu’un vario à courroie). Pour le reste, la plastique du Maxsym TL semble réussie et l’on parle d’un tarif à environ 7.500 €.

Yamaha Iron Max – Dark Max

Une année après le renouvellement de la gamme XMax, toujours très inspirée du grand frère Tmax, Yamaha lance une série spéciale Iron Max des Xmax 400, 300 et 125. Pour environ 250 € de plus que le Xmax normal; les Iron Max jouissent d’un look plus viril: teinte exclusive Sword Grey, dosseret conducteur intégral, inserts en cuir, repose-pieds en aluminium et feu arrière fumé. Tous les moteurs sont des monocylindres, de 15 à 33 ch et de 4.296 à 5.949 €.

 

Vintage

Triumph Scrambler XC XE - Grande évasion

Triumph et le Scrambler, c’est une vieille histoire qui remonte aux années 60 et qui a pour plus emblématique ambassadeur spirituel le grand Steve McQueen. Ces dernières années, les Triumph Scrambler restaient perçues comme de belles et braves machines, mais avec la nouvelle génération 1200 XC et XE on passe aux choses sérieuses avec 90 ch et 110 Nm sous la poignée droite. L’équipement fleure le haut de gamme et le hi-tech. Bref, un trail bourré de charme et de caractère, à partir de 14.500 €

 

Benelli Imperiale - Art de rouler

Benelli, marque italienne aux mains du chinois Qiang Jiang, est un petit constructeur qui retrouve des couleurs ces dernières années par le biais de modèles simples, au look percutant et vendus au juste prix. Avec l’Imperiale, Benelli propose une réinterprétation fort séduisante d’un modèle Benelli-MotoBi des années 50. Monocylindre 400 de 20 ch seulement, mais la philosophie prône sagesse et art de vivre au guidon.  Disponible en Belgique dès le printemps prochain.

 

Kawasaki W800 Street & Café - Retour viril

On la pleurait il y a peu, la voici de retour en 2019 avec deux déclinaisons: la Street et la Café (photo). Si la première semble identique à l’ancienne W800, la Café adopte un habillage plus sport-vintage qui lui sied à ravir. À l’évidence, cette dernière sera moins confortable et plus adaptée aux balades de proximité. Dommage que le prix des W800 ait pris un fort ascendant : 9.999 € pour la Street, 10.599 € pour la Café! 

 

Suzuki Katana - Trancher dans le vif

Avec pareil nom, la Suzuki Katana ne peut que faire vibrer votre fibre nostalgique. Mais outre ce nom ronflant, que reste-t-il de la mythique Katana 1100 de 1981? Un style très fort et appliqué avec une certaine réussite à l’actuel roadster GSX 1100. Son 4 cylindres de 150 ch promet du punch velu grâce à une masse limitée à 215 kg. Disponible dans le gris historique, la nouvelle Katana se décline également en noir. Assurément l’une des stars de ce Salon de Bruxelles 2018. 

 

Indian FTR1200 - Joli plumage

Entre roadster et custom, l’Indian FTR fait renaitre l’esprit Flat Tracker, c’est-à-dire des courses américaines sur circuits ovales de terre. Mieux vaut s’accrocher à son large guidon, car dans son cadre treillis un V-twin 1203 cc de 120 ch tire fort sur les bras. Son look «pur vintage» n’empêche pas un bon niveau de technologie: éclairage à diodes, tableau de bord TFT, chargement rapide USB et le régulateur de vitesse. À partir de 14.690 €.

 

Les Roadsters

MV Agusta Brutale 1000 Serie Oro - La piu bella

Dévoilée à Milan en novembre dernier, la nouvelle MV Agusta Brutale se décline d’abord dans une série limitée «haute couture» Serie Oro. C’est le roadster bestial à l’italienne façon MV Agusta, c’est-à-dire avec un gros 4 cylindres annoncé à 208 ch à 13.450 tr/min pour un poids de 184 kg grâce à l’emploi de matériaux issus de la compétition. Cette moto a été élue plus belle moto du Salon de Milan par 16.000 votants, italiens pour la majorité. Mais on comprend leur enthousiasme patriotique.

 

Benelli 752 S - Codes latins

Benelli surprend de plus en plus dans le segment des roadsters, une tendance que n’inversera pas cette 752 S, un roadster compact dont le look transpire de références très latines, comme son cadre treillis en acier, son bicylindre de 750cc de 80 ch, san fourche avant Marzocchi ou encore ses freins Brembo… Basique et belle, elle devrait ravir le public des jeunes motards, d’autant que son prix – à découvrir à l’été 2019 - est annoncé très compétitif. 

 

Svartpilen 701 - Flèche austro-suédoise

Husqvarna (qui fait partie du groupe KTM) occupe bien l’attention médiatique depuis deux ans avec d’abord la VitPilen (à l’esprit Café Racer) et, maintenant, la Svartpilen (flèche noire en suédois) à l’inspiration plus Flat track. Clone technique de la KTM Duke 790 (donc, des composants haut de gamme), on s’attend à une bécane au caractère trempé dont l’unique raison d’être est de vous en mettre plein la vue grâce à son look et ses 75 ch pour moins de 160 kg. Comptez 10.500 €.

 

Kawasaki Z125 - Baby Z

Les amateurs de petits roadsters de 125cc auront encore plus d’embarras à choisir leur monture en 2019. Après Honda, Suzuki et Yamaha, Kawasaki investit le segment avec la Z125 qui est aussi disponible en version carénée Ninja125. Il s’agit d’ailleurs de la seule offre 125cc de la gamme Kawasaki en Belgique. Si son look plaira surtout aux jeunes, la Z125 peut répondre aux besoins de mobilité de proximité d’un public beaucoup plus large n’appréciant pas l’univers scooter. Prix: 4.699 € (Ninja: 4.999 €)

 

Honda CB650R - Neo Sports Café

Ce nouveau roadster de milieu de gamme s’inscrit dans la nouvelle gamme Néo Sports Café de Honda, des modèles mêlant classicisme et modernité (par exemple: un phare rond, à l’ancienne, mais diffusant son faisceau au moyen de diodes) pour tenter de se démarquer dans le vivier roadsters. La finition soignée et l’équipement plutôt haut de gamme valorisent cette jolie naked bike. Le moteur, un 4 cylindres de 649 cc de 95 ch, ne devrait pas manquer de piment.

Rédigé par le

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.