Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réinitialiser mon mot de passe
Nous vous enverrons un email pour la réinitialisation de votre mot de passe.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu

Et/Ou

Et/Ou

CALCULE TAXE

Connaître dès maintenant le montant des taxes de ma nouvelle voiture privée

CALCULER

Lifestyle / Confinement de sa voiture : le check-up

Cela fait une vingtaine de jours que le confinement est décrété. Certaines voitures n’ont plus bougé depuis le 19 mars. Voici comment la préserver au mieux, pour ne pas avoir de surprise au déconfinement.

Sommaire :

Une voiture immobile n’est pas à l’abri de soucis et d’usure. Le premier conseil est d’abord d’essayer de la laisser à l’intérieur, à l’abri de la poussière et de l’humidité, en aérant (de temps en temps) le local. À défaut de garage, une bâche pourra déjà faire l’affaire. Cependant, un lavage régulier ou de mi-confinement est une bonne chose à faire, même si les voitures actuelles résistent mieux aux affres du temps et de la météo. Cela concerne aussi l’habitacle, qu’il faudra éventuellement penser à « désinfecter » au déconfinement. Tout ce qui est en caoutchouc peut finir par coller, surtout par temps sec et chaud. Lors du nettoyage de la voiture, il est bon de mettre un petit coup de spray de lubrifiant au silicone sur les joints des portières et sur les balais d’essuie-glace (que l’on peut relever durant le confinement).

Batterie

Une voiture moderne n’a pas vraiment besoin d’être déconnectée. D’autant que le rebranchement risque d’être un challenge avec les codes de sécurité. Sur une voiture relativement ancienne, il est utile de débrancher la batterie après 2 semaines d’immobilisation. Surtout si celle-ci est déjà âgée. Attention : il convient d’abord de vérifier dans le manuel du véhicule les instructions spécifiques éventuellement liées au modèle. Dans tous les cas, on ne manipule pas la batterie avec des bijoux aux mains. On se met à l’abri de tout contact avec de l’eau. L’idéal est de porter des gants et une paire de lunettes de protection. Aucun outil ou objet métallique ne peut toucher les deux bornes de la batterie en même temps. On débranche d’abord la borne négative (noire) et puis la borne positive (rouge). On peut aussi déposer la batterie en la retirant, en étant scrupuleux sur la procédure. Lors du branchement, c’est d’abord la positive, puis la négative. Toutefois, il est possible d’acheter un mainteneur de charge à brancher sur une prise murale pour garder la batterie en parfait état de fonctionnement.

Pneus

En ne bougeant pas, la répartition du poids de la voiture reste au même endroit et peut altérer les pneus. Il faut donc envisager de la bouger de quelques centimètres toutes les deux semaines (ou d’en profiter pour faire un trajet essentiel). Un petit coup de pression pour les gonfler à au moins 3 bars n’est pas inutile (il faudra penser à réajuster la pression à la fin du confinement). En cas d’immobilisation prolongée, le mieux serait bien sûr de placer la voiture sur des chandelles. Après le confinement, il conviendra de vérifier l’état des pneus et leur pression. Et donc d’éventuellement les gonfler. Toute vibration au volant est susceptible d’être liée à un souci de pneu (déformation, plat, perte de pression). Les pneus hiver peuvent être laissés sur la voiture, mais il sera prudent de les remplacer dès que possible après la fin de la crise sanitaire.

Frein à main, carburant et VE

Il faut penser à desserrer le frein à main qui peut se gripper après un stationnement prolongé. Il suffit d’enclencher (moteur éteint !) une vitesse ou, sur une boîte automatique, le P. Des cales aux roues ne sont pas inutiles dans une rue en pente. Attention : une voiture sans frein à main au point mort (N) est plus facile à voler avec un plateau ou une dépanneuse. Un réservoir presque vide est à éviter. Il pourrait y avoir des dépôts dans le carburant. Le mieux est donc de le laisser rempli au moins à 50 %. Et, lors du déconfinement, de faire le plein directement avant le premier trajet. Ou dès maintenant pour profiter des prix bon marché à la pompe avant une possible remontée après la crise sanitaire. Pour une voiture électrique, il ne faut pas la laisser brancher sur la borne pour une charge complète. L’idéal est de laisser la batterie à 75 % et, lors d’une longue période d’immobilisation, à vérifier le niveau de charge pour la rebrancher une fois qu’elle sera redescendue à 50 %.

Les niveaux et les joints

Quant aux liquides, huiles et fluides dans le véhicule, ils sont en principe relativement stables. Après une longue période d’immobilité, il faut toutefois penser à vérifier tous les niveaux et faire l’appoint (lave-glaces « été », huile moteur, AdBlue). Néanmoins, si au déconfinement, un voyant devait apparaître, il faudra penser à prendre rapidement un rendez-vous. Si l’alerte entretien apparaît lors du confinement, on limitera les déplacements. Si c’est un voyant rouge, n’utilisez plus la voiture jusqu’à la réouverture des ateliers. Dans le cas d’un voyant orange, le manuel de la voiture donnera les indications et les consignes de prudence. En cas de profession essentielle pour le bon fonctionnement du pays durant le confinement, il est possible de demander un rendez-vous pour les réparations urgentes et indispensables.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.