Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 6.000 véhicules neufs et 120.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Premiers essais

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Premier essai / Nissan Micra : une toute autre voiture

Rédigé par le

Prix de base
NC
  • Avis Rédaction NC

Sommaire :

Pour le développement de la Micra de 5ème génération, Nissan a vraiment changé son fusil d'épaule. Les différences avec l'ancien modèle sont grandes. C'était d'ailleurs le but recherché. Voici la nouvelle Micra prête à partir à la conquête de l'Europe.

Le concept

On ne peut pas dire que les précédentes Micra n'aient pas rencontré le succès. Il ressort d'ailleurs d'une enquête effectuée par Nissan que le nom Micra est plus connu en Europe que celui de la marque proprement dite! Depuis le lancement de la première Micra, en 1983, le modèle a été vendu à plus de 7 millions d'exemplaires. La deuxième génération a par ailleurs été, en 1993, la première Voiture de l'Année d'une marque japonaise. Les choses ont ensuite été moins brillantes, notamment avec la 4ème génération qui, en Europe du moins, n'a jamais fait que de la figuration. Pourquoi? Sans doute parce que chez Nissan on voulait que la représentante de la marque au sein du segment B soit une voiture mondiale et donc capable de répondre aux exigences de la clientèle partout dans le monde, ce qui est le meilleur moyen pour échouer sur des marchés très exigeants comme l'Europe.

  • Comportement, plaisir de conduite
  • Confort de roulage
  • Habitacle spacieux
  • Plan de charge inégal (banquette rabattue)
  • Accès à l'arrière
  • Vibrations du moteur Diesel

Ce qui change

Rien d'étonnant dès lors à ce que chez Nissan, on ait décidé, voici 6 ans déjà, de changer radicalement d'approche: la nouvelle Micra serait un produit conçu pour le marché européen. La voiture serait du reste produite en France, dans une usine Renault qui construit également des Clio! Cela signifie-t-il que les deux modèles partagent la même plate-forme? Pas du tout: la nouvelle Micra reprend la plate-forme V de sa devancière, mais profondément remaniée. Comme le reste de la voiture…

Dans les faits, le client potentiel de cette nouvelle Micra s'en voit proposer (beaucoup) plus pour son argent. La nouvelle petite Nissan mesure 17 cm de plus que l'ancienne et repose sur un empattement plus généreux de 8 cm. Elle a gagné 8 cm en largeur mais est 6 cm plus basse. Le modèle est conçu pour accueillir des Européens de grand gabarit. Le Product Manager de la nouvelle Micra, le Français Laurent Marion, pèse 115 kilos et mesure 1,90 m. Il a fait office de référence durant tout le développement de la voiture, c'est dire! A l'arrière, l'espace reste plus mesuré et s'installer sur la banquette demande un peu d'agilité, en raison d'ouvertures de porte assez petites. Le coffre a également grandi et les stylistes ont veillé à utiliser au mieux le moindre centimètre-cube. Le coffre est devenu plus profond (seuil de chargement plus haut) mais souffre de formes irrégulières ainsi que d'une surface qui n'est hélas pas parfaitement plate lorsque la banquette est repliée.

On l'a dit, la plate-forme V a été remaniée en profondeur. La suspension avant à jambes McPherson est totalement nouvelle, alors que l'essieu de torsion arrière a été profondément remanié. On signalera aussi une nouvelle direction à assistance électromécanique. Le freinage fait appel à des disques à l'avant et à des tambours à l'arrière. Cette Nissan aux voies plus généreuses repose sur des gommes de 16 ou 17" de marque Bridgestone, le manufacturier japonais ayant du reste activement contribué à la mise au point du châssis.

Renault et Nissan partagent aujourd'hui tous leurs moteurs. Le bloc essence de base est actuellement le tricylindre turbo 0,9 litre que l'on connaît chez Renault et Dacia. Ici aussi il développe 90 ch (66 kW). D'ici quelque temps, ce moteur se déclinera dans une version atmosphérique d'1 litre de cylindrée délivrant 72 ch (51 kW). Pour l'heure, le moteur le plus puissant prévu est le 1.2 Turbo à injection d'origine Nissan, qui aligne 122 ch (90 kW), et que Renault proposera d'ici peu dans la Clio.

Côté Diesel – une nouveauté pour la Micra – la mécanique retenue est, sans surprise, le 1.5 dCi Renault dans sa version 90 ch (66 kW). Toutes les motorisations sont associées de série à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Une transmission automatique arrivera plus tard: il ne s'agira pas de la boîte robotisée EDC Renault, mais bien d'une boîte CVT (améliorée) qui constituait déjà l'un des atouts des Micra précédentes.

Comment roule-t-elle ?

S'il est une chose que l'on n'associait pas vraiment à la Micra actuelle, c'est bien la notion de plaisir de conduire. Avec la nouvelle, ça change, et radicalement! Lors de notre essai dans les environs de Rome, nous avons pu essayer la 0.9 turbo essence et la 1.5 Diesel, toutes deux fortes de 90 ch. Ces deux mécaniques se révèlent suffisamment puissantes pour adopter une conduite dynamique, que l'on ne peut toutefois pas qualifier de sportive. On aurait par ailleurs préféré que la boîte compte 6 rapports au lieu de 5.

Au chapitre confort, on est bien assis dans cette Micra, surtout à l'avant, et l'ambiance intérieure se montre agréable si l'on opte pour l'un des habillages optionnels. Mais c'est sur la route que la Micra fait le mieux étalage de ses qualités. La direction est une réussite parce que directe et communicative, tandis que le comportement routier, prévisible, fait tout pour vous mettre en confiance, bien aidé, à l'approche de la limite, par les capteurs d'ESP qui vous aident à passer plus vite et de façon plus sûre en virage, surtout lorsque les conditions de route sont difficiles. Le plaisir de conduire en sort gagnant. Le plus étonnant est sans doute que tout cela se passe dans un confort asse rare pour la catégorie. C'est d'autant plus remarquable que le parcours d'essais empruntait pas mal de routes secondaires dans un état très variable. La Micra les a digérées avec une aisance souveraine peu commune pour une voiture de ce genre et de ce prix.

Prix-équipement

Étant donné que la nouvelle Micra ne sera commercialisée chez nous qu'au printemps prochain, les tarifs ne sont pas encore fixés. L'actuelle Micra demeurera du reste disponible durant les 6 premiers mois de 2017. Mais si l'on voit à quel prix la Micra sera proposée sur les grands marchés européens, on peut tabler chez nous sur un prix de base d'un peu moins de 13.000 euros. Wait an see…

La concurrence

La nouvelle Micra s'inscrit résolument au sein du segment B. A ce titre, elle se pose en concurrente directe de valeurs sûres comma la Hyundai i20, la Peugeot 208, l'Opel Corsa, la Renault Clio, la Toyota Yaris ou la Volkswagen Polo. Mais elle devra aussi compter avec d'importantes nouveautés come la Citroën C3, la Ford Fiesta et la Kia Rio. Face à toutes ces voitures, la Micra n'ambitionne plus de faire de la figuration, mais vise une place au sein du top-5. La bagarre va être sévère…

Notre verdict

Pour conclure, nous dirions que la Micra est bel et bien devenu une autre voiture, qui possède désormais toutes les qualités nécessaires pour séduire l'exigeante clientèle européenne: tenue de route, confort, dynamisme, habitabilité (surtout à l'avant)… Ses points faibles sont soit à chercher du côté de détails (écran du MMI, surface de chargement non plate, vibrations du moteur Diesel…), soit inhérents aux dimensions du modèle (accès et habitabilité arrière). La concurrence européenne va devoir compter avec cette nouvelle Nissan, aux dents bien plus longues que celles de sa devancière !

Dans cet article : Nissan, Nissan Micra