Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 8.500 véhicules neufs et 145.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Salon de l'Auto Bruxelles 2017 - découvrez toutes les dernières infos ...

Essais détaillés

Hyundai

Hyundai Ioniq - Essais détaillés

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.

Essai détaillé / Hyundai Ioniq Hybrid : l’anti-Prius

Rédigé par le

Prix de base en savoir plus
26.899 €
  • Avis Rédaction 14.93/20

Sommaire :

Après de nombreuses années de domination sans partage de la Toyota Prius (dont la 4e génération est arrivée tout récemment sur le marché), le constructeur coréen Hyundai propose avec l’Ioniq une alternative qui revêt en fait une triple forme. Nous avons essayé la version qui, par l’esprit, est la plus proche de la référence Prius, en l’occurrence l’Ioniq Hybrid.

Les Coréens sont très intéressés par les modes de propulsion alternatifs, ce n’est pas nouveau, mais la dernière offensive de Hyundai en la matière a surpris par son intensité. Le constructeur a élaboré un tout nouveau modèle, sur une plateforme spécifique, qu’il commercialise avec trois types de motorisation alternative différents. S’il est ici question de l’Ioniq hybride «normale», il existe aussi une Ioniq hybride rechargeable (c’est aussi le cas de la Prius) et une Ioniq 100% électrique (ce qui n’existe pas encore dans la gamme Toyota, bien qu’Akio Toyoda ait récemment annoncé l’arrivée prochaine d’une Toyota électrique).

Sa carrosserie spécifique fait de l’Ioniq une voiture du segment C: il s’agit donc d’une compacte à 5 portes et 5 places. Le style extérieur n’est pas sans rappeler celui de la Prius, au point que l’on retrouve le hayon arrière à deux éléments en verre, ce qui, comme dans la Toyota, nuit à la visibilité vers l’arrière: la partie basse se salit très vite alors que la partie supérieure trouble la vision. Cela dit, les lignes générales de la coréenne sont plus sages que celles de sa rivale japonaise, qui ne sont pas du goût de tout le monde. Les deux voitures se caractérisent toutefois par leur très bonne efficacité aérodynamique, avec un Cx de 0,24 dans les deux cas, ce qui est tout sauf un détail pour un véhicule de ce genre.

  • Conception réussie
  • Performances honnêtes
  • Formes et finition
  • Prix intéressant, garanties étendues
  • Bon confort général
  • Habitabilité, accès à l'arrière
  • Visibilité vers l'arrière
  • Assez sensible au vent latéral
  • Frein de parking (au pied) mal placé
  • Suspension un brin raide (jantes de 17”)

Dans cet article : Hyundai, Hyundai Ioniq