Afin de rendre votre visite plus agréable, notre site utilise des cookies.

En ignorant ce message, vous acceptez l'utilisation de nos cookies. Vous pouvez aussi cliquez ici pour en savoir plus sur nos conditions de vie privée.

×

Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.
Je me connecte à Mon Compte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
Inscrivez-vous gratuitement.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Je cherche :

Et/Ou

Et/Ou

Sécurité

Sécurité / La sécurité routière en Afrique

Lors de l'inauguration de l'Automobile Club du Gabon, le président de la FIA a insisté sur les efforts à faire pour réduire la mortalité routière en Afrique et pays en voie de développement.

Le parc automobile africain est en croissance. Et le nombre de morts sur les routes aussi avec une augmentation de 40 % en 15 ans, soit 250.000 morts par an. La FIA entend sensibiliser les gouvernements africains. Son Président, Jean Todt, a d'ailleurs profité de la création de l'Automobile Club du Gabon, à Libreville, pour rappeler aux autorités locales que : « L'Afrique subsaharienne détient le triste record du plus haut taux de mortalité sur les routes dans le monde ». Au total, les accidents mortels en Afrique représentent 20 % du total mondial alors que 2 % du parc automobile mondial se trouve sur ce continent. 40 % des victimes sont des piétons.

Jean Todt a en outre précisé que la sécurité routière est « un enjeu de développement ». Le problème est d'ailleurs global car il touche l'ensemble des pays émergents ou en voie de développement. En effet, il a indiqué que 90 % des 1,3 millions de victimes annuelles des accidents de la route se trouvent dans ces PVD, contre 2 % en Europe (U.E.). Selon les estimations de la FIA, les coûts générés par les accidents dans ces pays atteignent 100 milliards de dollars par an, soit l'équivalent des aides au développement. Certains gouvernements, comme celui du Gabon, ont déjà entamé des programmes de sécurisation et de sensibilisation. En Europe, la prise de conscience a débuté dans les années 70. Ce qui a permis de fortement diminuer la mortalité routière en 30 ans.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.