Connectez-vous

Se connecter avec Facebook

ou

Vos identifiants sont incorrects.

Je me connecte Mot de passe oublié ?
Aucun compte Facebook n'est lié au site, veuillez vous inscrire.

Mot de passe oublié ?

×
Réenvoyer mon mot de passe
Votre nouveau mot de passe vous a été envoyé par email.
Aucun compte n'est lié à cet email.

Vous n’avez pas encore de compte ?
INSCRIVEZ-VOUS GRATUITEMENT.

S'inscrire à la newsletter
NL
Menu
Plus de 3.000 essais, 8.500 véhicules neufs et 145.000 occasions

Et/Ou

Et/Ou

Le salon de l’auto de Paris 2016 - découvrez toutes les dernières infos ...

Sécurité

Sécurité / Enquête nationale d'Insécurité routière

Rédigé par le

Enquête nationale d'Insécurité routière #1

L'IBSR a entamé une opération d'enquête nationale sur le sentiment de sécurité des usagers belges. Les premiers résultats montrent un besoin de nouvelles mesures et de plus de contrôles.

Une nouvelle enquête de l'Institut belge de la sécurité routière montre, entre autres, qu'une grande majorité (90 %) des 2241 Belges de plus de 16 ans interrogés souhaite plus de contrôles sur nos routes. C'est surtout vrai pour le contrôle des documents d'assurance. Les autres mesures préconisées sont un alcolock obligatoire pour les récidivistes, des cours de circulation routière obligatoires dans le secondaire, un limiteur de vitesse obligatoire pour les récidivistes, plus de contrôles alcool et enfin plus de contrôles ceinture.

Quant au contrôle plus strict de la vitesse, « l'adhésion sociale » à ce type de contrôle diffère en fonction des âges. Les personnes plus âgées sont davantage favorables aux radars que les plus jeunes. Les mesures les moins sollicitées, même si elles dépassent les 50 % d'adhésion, sont l'interdiction pour les usagers faibles de se balader avec des écouteurs, l'interdiction d'utiliser un téléphone mains libres et, en queue de peloton, le permis à points.

L'étude de l'IBSR donne aussi des indications sur la perception des dangers. D'après les répondants, les principales causes d'insécurité routière sont la vitesse excessive et inadaptée, des problèmes d'infrastructure, un style de conduite dangereux et la conduite sous influence. En ce qui concerne les comportements les plus dangereux, les personnes interrogées ont pointé la conduite sous l'influence ainsi que la circulation à vélo dans le noir sans éclairage ou sans gilet fluo. Cette étude se prolongera jusqu'en 2020, avec une enquête annuelle afin de déceler d'éventuelles évolutions.

Notre outil de comparaison vous permet de comparer jusqu’à 3 voitures à la fois et d’enregistrer 9 comparaisons dans votre panier.

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Ajoutez un véhicule à comparer

Comparer

Votre panier de véhicules à comparer0

Êtes-vous certain de vouloir supprimer votre sélection de véhicule ?

Confirmer Annuler

Glissez et déposez un véhicule de votre panier ci-dessous vers l'un des 3 emplacements ci-dessus destiné à la comparaison.